/sports/homepage

L’heure de la revanche a sonné pour les Canadiens

En trois parties cette saison, le Canadien n’a toujours pas vaincu les Jets et tentera de signer un premier gain contre ses puissants rivaux du Manitoba, samedi, au Centre Bell.

Le duel sera présenté sur les ondes de TVA Sports dès 18h avec l’émission d’avant-match. 

• À lire aussi: Guy Lafleur continue son combat

D’abord battu 6 à 3 le 26 février à Winnipeg, le Tricolore s’y est ensuite incliné 2 à 1 en prolongation deux jours plus tard. Il a de nouveau été vaincu en temps supplémentaire jeudi dernier par ces mêmes Jets, qui l’ont cette fois emporté 4 à 3 à Montréal.

Ainsi, s’ils souhaitent renverser la vapeur, les hommes de Dominique Ducharme devront, à l’occasion de cette quatrième confrontation entre les deux équipes, porter attention à deux aspects bien précis.

D’abord, ils devront impérativement réduire le nombre de revirements et de jeux brouillons en zone défensive. Contre une équipe misant sur Mark Scheifele, Blake Wheeler, Kyle Connor, Nikolaj Ehlers, Pierre-Luc Dubois et Paul Stastny, toutes les erreurs peuvent potentiellement se transformer en désastre.

Le Canadien devra aussi porter attention à sa discipline. Les Jets ont les outils pour faire des ravages à cinq contre cinq et aussi avec l’avantage d’un homme.

«Notre deuxième match à Winnipeg a été le meilleur des trois contre eux. Jeudi, notre première période n’était pas bonne. Il faut donc commencer la partie à temps, puisque les Jets ont des joueurs menaçants en attaque et font bien la transition pour leur refiler la rondelle. On doit éliminer nos revirements et réduire la distance entre nous», a commenté le défenseur Jeff Petry en point de presse.

Anderson de retour

Josh Anderson effectuera son retour dans la formation après avoir raté les deux derniers matchs. À l’entraînement, il formait un trio en compagnie de Tyler Toffoli et de Jesperi Kotkaniemi. Anderson n'a pas joué depuis la rencontre face à ces même Jets, le 26 février, lorsqu'il a chuté lourdement sur la glace après un croc en jambe du défenseur Dylan DeMelo.

«On savait tous quel genre de joueur qu’il est lorsqu’on l’a acquis. Quand on l’a affronté avant, on avait vu sa vitesse et son physique. [...] Contre Winnipeg, un gros club, il sera un morceau important», a ajouté Petry au sujet de son coéquipier.

D’ailleurs, il sera intéressant de voir ce que Kotkaniemi peut faire au centre de deux ailiers aussi imposants. Selon Petry, il a tout pour bien faire.

«Il est plus solide avec la rondelle, plus convaincant en avantage numérique, a-t-il dit. Il lit bien le jeu, bouge bien le disque, tout en prenant de bonnes décisions avec et sans rondelle. Je crois qu’il peut aider à développer le jeu adéquatement.»

«Dernièrement, il a bien joué et il affiche de la confiance. On en a besoin, car c’est une force de notre offensive. Il a fait quelques pas en avant.»

Cela semble être aussi l’opinion de Ducharme.

«KK progresse depuis quelques matchs particulièrement. J’aime son jeu. Je veux voir une combinaison de vitesse et d’habiletés sur ce trio, mais il se peut qu’il y ait du mouvement sur le côté droit durant les matchs, selon le déroulement», a-t-il toutefois admis.

En bref

Pour sa part, Paul Byron constituait l’attaquant de trop. Carey Price reprendra son filet.

Le duel sera présenté sur les ondes de TVA Sports dès 18 h avec l’émission d’avant-match.