/news/coronavirus

Progression importante des fraudes à Québec

Paiement en ligne par carte de crédit

Photo Adobe Stock

Les dossiers de fraude et de recel ont fait un bond de 37 % depuis le début de la pandémie à Québec.

En 2020, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a reçu 2699 plaintes pour fraude et recel, contre 1963 l’année précédente. En fait, les plaintes relativement à ce type de crime sont en constante progression depuis 2017, année où il y a eu 1511 plaintes.

« Étant donné que les gens sont davantage à la maison, cela incite les fraudeurs à être plus actifs. On fait des liens directs avec la pandémie. En ce moment, ce que l’on voit sur le terrain, c’est la fraude “du paiement urgent”. Mais on a aussi eu des plaintes de fraudes sur des sites comme Kijiji et Marketplace parce que les gens achètent plus en ligne. C’est sans compter les fraudes avec la PCU », a affirmé David Pelletier, porte-parole du SPVQ.

Transaction douteuse 

Pas plus tard que mercredi dernier, les policiers ont arrêté trois suspects dans la vingtaine, en lien avec une tentative présumée de fraude à l’encontre d’un commerce dans le secteur de la rue Arthur-Rousseau et du chemin Sainte-Foy. 

« Un suspect aurait tenté de faire l’achat d’ordinateurs d’une valeur de plusieurs milliers de dollars par téléphone. L’employé a trouvé que la transaction semblait frauduleuse et il a contacté les policiers. Quand le suspect s’est présenté à l’intérieur du commerce pour récupérer la marchandise, ils ont tous été arrêtés », a relaté le porte-parole. 

Rusés 

Un cas de fraude « du paiement urgent » a aussi été rapporté, il y a une semaine, par une citoyenne de Québec.

Dans ce cas, l’interlocuteur s’est fait passer pour un agent de la paix et il a réclamé une somme d’argent devant servir à venir en aide à un proche de la famille. Perplexe, la dame a contacté le service de police.

« Les fraudeurs sont très rusés. Ils utilisent différentes méthodes pour obtenir la confiance des gens », a ajouté M. Pelletier.