/news/currentevents

Saisie record de fentanyl à Montréal-Trudeau

douane fentanyl

Photo tirée de Twitter

Un voyageur ayant atterri à l’aéroport de Montréal se retrouve dans l’eau chaude après s’être fait prendre avec des timbres de fentanyl d’une valeur de 250 000 $ dans ses bagages, la plus importante saisie effectuée par les douanes au Québec.

Le suspect, un homme de 36 ans de Toronto, était en provenance de Francfort, en Allemagne, lorsqu’il a été intercepté le 12 février dernier avec 1165 timbres transdermiques par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

« Le voyageur et la drogue saisie ont été confiés à la GRC [Gendarmerie royale du Canada] qui est en charge de l’enquête », a précisé l’ASFC.

Si certains peuvent se réjouir que les autorités fassent leur travail, un expert sur le terrain s’inquiète toutefois d’une augmentation prochaine des surdoses.

Surdoses à venir ?

« Plus il y a de l’instabilité dans l’approvisionnement, plus on constate des surdoses sur le terrain », soutient Jean-François Mary, directeur général de l’organisme Cactus Montréal, qui intervient notamment auprès des personnes utilisatrices de drogues par injection et par inhalation.

Selon lui, cette saisie n’est pas positive par rapport aux produits qui seront disponibles sur le marché noir.

« Ça peut être contre-intuitif, mais ce n’est pas nécessairement des bonnes nouvelles. [...] Il y avait peut-être des consommateurs qui avaient besoin d’acheter ces produits-là et ils vont se tourner vers des substances de remplacement qui peuvent être plus dangereuses que des timbres », explique M. Mary.

Si la consommation de fentanyl demeure dangereuse et « assez aléatoire » quant aux effets, la consommation par timbres représente un peu moins de risques.

« Comme ce sont des produits pharmaceutiques, pour les utilisateurs, c’est beaucoup plus facile à doser comparativement à du fentanyl préparé on ne sait trop comment », souligne l’expert, ajoutant qu’il y a « peu de surdoses avec les timbres ».

Depuis 2018, l’ASFC a effectué 66 saisies de fentanyl au Québec. La plus importante était d’une valeur de 21 000 $.