/news/law

Une éducatrice accusée d’avoir frappé des bambins

Bloc justice

Photo d'archives, Fotolia

Une éducatrice qui s’en serait prise physiquement à six bambins dans une garderie de Montréal devra faire face à la justice, en plus de devoir se trouver un nouvel emploi.

« Dès qu’on s’en est rendu compte, elle a été congédiée. Et comme les gestes semblent avoir été posés dans des angles morts des caméras de surveillance, nous en avons fait installer davantage », a expliqué Beatriz Adame, la propriétaire de la Garderie Kidz, dans le quartier Villeray.

En novembre dernier, son employée, Nassira El Hmaïni s’en serait prise à des enfants de la garderie pendant une semaine. Selon nos informations, elle en aurait « brassé » au moins un, tandis qu’elle aurait donné des « tapes » à d’autres.

Les gestes auraient été commis durant des périodes de sieste et s’apparenteraient à de l’impatience.

Une collègue la dénonce

Si les caméras de l’établissement n’ont pas capté les gestes allégués, ils ne sont pas passés inaperçus auprès d’une collègue, qui aurait filmé plusieurs des événements, avant de la dénoncer à la propriétaire de la garderie. Celle-ci a contacté la police.

« Ma responsabilité est de protéger les enfants, mais aussi d’être transparente avec les parents, a-t-elle expliqué. J’aurais pu juste laisser partir [l’accusée], mais ça n’aurait pas été la bonne chose à faire. »

Et à la suite de l’enquête policière, El Hmaïni a été accusée.

« Comme parents, on confie nos enfants à des gens pour qu’ils soient en sécurité », a commenté un parent qui trouve la situation inacceptable et qui a rappelé l’importance de dénoncer ce type d’actes répréhensibles.

La propriétaire de la garderie a abondé dans le même sens, en rappelant qu’il en était de la responsabilité de tous d’être vigilants.

« C’est important de ne pas rester silencieux face à ça », a-t-elle dit en assurant avoir pris des mesures pour rassurer tant les enfants que les parents et les employés.

El Hmaïni reviendra à la cour dans les prochaines semaines pour la suite des procédures.