/news/coronavirus

Une équipe SWAT déployée au CHSLD Lionel-Émond

Une équipe SWAT sera déployée lundi au CHSLD Lionel-Émond de Gatineau, afin de faire un état de la situation dans l’établissement, qui a été frappé par la COVID-19 dans les dernières semaines.

• À lire aussi: Plus de la moitié des cas actifs dans les CHSLD dans un seul établissement

Le 22 février, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais avait confirmé que 23 résidents avaient été infectés, tout comme quelques employés.

Selon l’attaché de presse de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais, Jean-Charles Del Duchetto, la situation s’améliore, puisque 16 personnes sont maintenant hors éclosion et on en prévoit 14 autres lundi.

Dans un échange de textos samedi, M. Del Duchetto a confirmé qu’une équipe SWAT composée d’experts du CHU Sainte-Justine serait envoyée à Lionel-Émond pour vérifier si toutes les mesures de sécurité ont été suivies.

L’équipe aura pour mission «d’apporter un regard externe ainsi que d’émettre des recommandations selon l’évaluation de la situation de l’éclosion», a précisé l’attaché de presse.

La ministre Blais a également demandé qu’un évaluateur se rende sur les lieux pour brosser un meilleur portrait de la situation.

Les résidents du CHSLD Lionel-Émond ont tous reçu une première dose du vaccin contre la COVID-19, ce qui n’a pas empêché cette nouvelle éclosion. M. Del Duchetto rappelle que le vaccin peut prendre de 21 à 28 jours avant d’être efficace chez les aînés.

Il a également fait savoir qu’un faible pourcentage du personnel de l’établissement avait accepté de se faire inoculer. La ministre Blais avait ainsi lancé un appel à la vaccination à Gatineau lors des derniers jours.

Dans la même catégorie