/news/coronavirus

De fausses cartes pour éviter la vaccination vendues à 10 $ sur internet

A bottle with vaccine and syringe in front of blue background. Medicine, science and healthcare concept

Photo Adobe Stock

Plusieurs fausses cartes d’exemption de la vaccination contre la COVID-19 sont en vente sur internet, mais des experts d’ici mettent en garde la population puisque l’achat de cette escroquerie équivaut à jeter de l’argent par les fenêtres. 

• À lire aussi: Identité usurpée par des fraudeurs

Depuis quelques jours, des Québécois dénoncent sur les réseaux sociaux la vente de ces faux documents valant de 10 $ à 40 $.

Capture d'écran tirée de Facebook

Depuis quelques jours, des Québécois dénoncent sur les réseaux sociaux la vente de ces faux documents valant de 10 $ à 40 $.

Des arnaqueurs font payer des internautes jusqu’à 40 $ pour un document sans valeur et qui prétend les exempter de tous vaccins. Or, au Canada comme dans plusieurs pays, la vaccination n’est pas obligatoire. « L’achat d’une telle carte est un geste inutile, car la vaccination au Québec a toujours été volontaire », certifie le porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Robert Maranda. 

« Cette carte n’enlève et ne donne rien, à part soutirer des dollars de votre poche. C’est tout ce que ça fait », affirme aussi l’avocate chez Option consommateur,
Me Sylvie De Bellefeuille. 

Selon nos observations, les petites annonces pour ces fausses cartes sont majoritairement affichées sur des pages Facebook qui partagent aussi des informations erronées sur la pandémie. 

Depuis quelques jours, des Québécois dénoncent sur les réseaux sociaux la vente de ces faux documents valant de 10 $ à 40 $, alors que la province a lancé sa campagne de vaccination massive il y a quelques semaines à peine. 

Faire preuve de vigilance  

Contacté à ce sujet, le Centre antifraude du Canada (CAFC) affirme qu’il n’est pas étonné de voir ces annonces circuler et demande aux citoyens d’être vigilants. 

« Nous avons reçu des rapports similaires de fausses cartes liées à l’obligation de porter des masques. À ce jour, le CAFC n’a reçu aucun rapport sur ces cartes », indique l’organisation par courriel.

Le CAFC précise aussi qu’une enquête plus approfondie est nécessaire pour savoir si ces ventes sont de la fraude ou non.

Canadien en possession 

Le Journal a contacté jeudi une vendeuse, située aux États-Unis, au sujet des faux documents offerts sur sa page Facebook. 

« Oui, il y a quelques Canadiens qui m’en ont acheté. Ce sont des documents valides partout dans le monde. S’ils ne sont pas contents, ils peuvent me les retourner », a soutenu la dame au téléphone qui a refusé de donner son identité et qui nous a raccroché au nez. 

Après cet appel, le représentant du Journal s’est procuré une des fausses cartes offertes par son entreprise. En moins de deux minutes et pour la modique somme de 10 $, la compagnie Intrinsic Skincare a confirmé l’envoi de notre achat vers Montréal. Aucune question sur notre état de santé n’a été posée.