/news/society

Manifestation monstre pour la reprise du sport

Des milliers de personnes ont défilé devant l’Assemblée nationale à Québec dimanche après-midi, demandant à François Legault d’autoriser la reprise des sports encadrés, qu’elles considèrent comme essentiels à leur survie. 

• À lire aussi: Changement de palier : Soulagement dans les régions du Québec

• À lire aussi: Vers une reprise graduelle des sports

C’est Isaac Pépin, un joueur de football de cinquième secondaire du séminaire Saint-François, qui a lancé l’invitation sur les réseaux sociaux. Il désire notamment faire valoir l’importance des activités sportives pour la santé mentale et physique en temps de pandémie et affirme vouloir «faire partie de la solution». 

Le jeune athlète a pris quelques instants pour s’adresser à une foule bruyante avant d’entamer la marche de 2,2 km sous un tonnerre d’applaudissements. Un circuit qu’il a répété à de nombreuses reprises. 

«C’est incroyable de voir toutes les personnes qui sont venues nous supporter. C’est le temps qu’on fasse changer les choses», a-t-il lancé, souhaitant une reprise des sports de manière sécuritaire en temps de pandémie. 

Une foule immense     

Juste avant le début de l’événement, 5300 personnes ont dit vouloir participer à la marche, alors que 8200 autres étaient «intéressées».  

Des athlètes des quatre coins du Québec et de tous les horizons sportifs se sont déplacés pour revendiquer leur droit de bouger. 

Le joueur de football américain Antony Auclair, dont l’équipe, les Buccaneers de Tampay Bay, a remporté le Super Bowl en février dernier, était présent au rassemblement, selon une vidéo qu'il a diffusée sur son compte Instagram. 

La foule était tellement dense que les autorités ont dû allonger le parcours, dès la première boucle effectuée par le cortège, pour favoriser le plus possible la distanciation entre les manifestants.  

PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE | Journal de Québec

Couvre-visage et distanciation sociale dans la mesure du possible étaient requis. Mais aux dernières nouvelles, très peu d’écarts de conduite ont été relevés par les agents du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). 

Les policiers ont remis dix constats d’infraction reliés au non-respect des règles sanitaires et trois constats d’infraction en lien avec des règlements municipaux. Cinq personnes ont été arrêtées parce qu’elles refusaient catégoriquement de porter le masque; elles ont été libérées à la fin de la manifestation qui s’est terminée vers 15 heures.  

«Je pense qu’il y a assez de monde aujourd’hui pour prouver qu’on mérite d’être écoutés. On est sur le banc depuis trop longtemps», affirme Samuel Tremblay, joueur de football à l’Académie Saint-Louis. 

Des appuis    

Rappelons qu’Isaac Pépin n’en est pas à ses premières démarches. En août dernier, il avait tenu une manifestation du même genre dans le but de conserver la santé mentale des jeunes athlètes qui ne demandaient qu’à pratiquer leur sport.  

PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE | Journal de Québec

Il a également rencontré la ministre Isabelle Charest et la vice-première ministre Guilbault pour faire valoir ses idées plus tôt cet automne.  

Loin d’être seul dans ses démarches, Isaac Pépin peut même compter sur l’appui du skieur Mikaël Kingsbury et du joueur des Golden Knights de Vegas Jonathan Marchessault, lesquels ont écrit directement au premier ministre Legault.  

PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE | Journal de Québec

 

En plus de nombreux athlètes et de plusieurs organisations sportives, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, et la députée Méganne Perry Mélançon, porte-parole du PQ en matière de sports, de loisirs et de saines habitudes de vie, étaient du cortège.  

L’ancien joueur de hockey devenu député du Parti libéral du Québec, pour lequel il agit à titre de porte-parole en matière de sport, Enrico Ciccone, était également de la partie.  

– Avec la collaboration d'Elsa Iskander

Dans la même catégorie