/news/coronavirus

COVID-19 : la situation redevient critique en France

Le nombre de patients atteints du COVID-19 en service de réanimation en France a nettement augmenté lundi, la situation étant notamment redevenue critique en région parisienne où les hôpitaux ont reçu l'ordre de déprogrammer des interventions face à l'afflux de patients.

• À lire aussi: Le vaccin AstraZeneca peut être administré aux 18 ans et plus

• À lire aussi: Masque à l’école : «Il ne faut pas amener l’enfant au cœur de ses conflits»

Les «réa», qui accueillent les cas les plus graves, comptaient 3 849 malades lundi, dont 381 arrivées lors des dernières 24 heures, selon les autorités sanitaires.

Descendu sous la barre des 2 600 début janvier, cet indicateur n'a cessé de monter depuis et se situe désormais au niveau de fin novembre.

La région parisienne est «dans une situation de tension très forte», déclaré à l'AFP le directeur général de l'Agence régionale de Santé (ARS), Aurélien Rousseau.

Conséquence, l'ARS d'Ile-de-France a donné «l'ordre ferme» aux hôpitaux et cliniques de déprogrammer 40% de leurs activités médicales et chirurgicales les moins urgentes pour augmenter les capacités.

«La situation est très préoccupante avec un variant anglais» du coronavirus, plus contagieux, «qui a pris le dessus et se propage beaucoup plus rapidement», a alerté sur la radio publique France Inter la maire de Paris Anne Hidalgo.

Les autorités françaises, pour qui le confinement généralisé est un dernier recours, ont décrété un confinement le week-end dans le département du Pas-de-Calais (nord), ainsi que dans les agglomérations de Dunkerque (nord) et sur le littoral des Alpes-Maritimes (sud-est).

La situation en région parisienne est suivie à la loupe, et «il y aura un réexamen de la situation sur l'ensemble du territoire, et notamment l'Ile-de-France, lors du conseil de défense sanitaire» prévu mercredi, a indiqué à l'AFP le ministère de la Santé.

Un couvre-feu à partir de 18H00 (17H0 GMT) est par ailleurs en vigueur sur tout le territoire.

Ces dernières 24 heures, 360 personnes sont mortes du COVID-19, ce qui porte le nombre total de décès à près de 89 000 depuis le début de l'épidémie.

La campagne de vaccination cible actuellement les résidents des maisons de retraite, les plus de 75 ans, les plus de 50 ans les plus fragiles et les professionnels de santé.

Selon les chiffres des autorités sanitaires, 3,978 millions de personnes ont reçu au moins une dose depuis le début des opérations, fin décembre, dont 1,989 million ont reçu deux doses.

Dans la même catégorie