/finance/homepage

SNC-Lavalin finit l’année dans le rouge

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

SNC-Lavalin a essuyé une perte importante au dernier trimestre de l’exercice financier 2020 qui s’est aussi terminé dans le rouge.

La firme d’ingénierie montréalaise a comptabilisé une perte 702,7 millions $ pour la dernière période de trois mois, terminée le 31 décembre dernier. C’est bien davantage que le trou de 292,87 millions $ enregistré à la même époque en 2019.

Ce résultat net ne constitue toutefois pas une réelle surprise puisque l’entreprise avait annoncé le 9 février dernier qu’elle allait déclarer des charges, notamment en raison de réductions de créances à recevoir et d’un réexamen des coûts associés aux projets d'infrastructures clé en main à prix forfaitaire canadiens qui lui reste restants pour tenir compte de l’impact négatif de la COVID-19.

Dans ce contexte, le président et chef de la direction de SNC-Lavalin, Ian L. Edwards, a souligné la performance des activités qui seront au cœur de sa compagnie pour les années à venir.

«Nos services d'ingénierie ont continué de produire d'excellents résultats au cours du trimestre, grâce au solide rendement de nos trois secteurs ICGP [Ingénierie, conception et gestion de projet], Énergie nucléaire et Services d'infrastructures. Nous avons considérablement amélioré nos flux de trésorerie d'exploitation en 2020», a précisé M. Edwards par communiqué.

«Le carnet de commandes pour les activités d'ICGP a augmenté de 9 % sur 12 mois, malgré la COVID-19, a-t-il ajouté. Après s'être concentrée et avoir travaillé sans relâche pendant 18 mois sur la mise en œuvre de sa nouvelle orientation stratégique, SNC-Lavalin est bien positionnée pour l'avenir, misant sur la croissance, que l'équipe est motivée à atteindre.»

Pour l’ensemble de 2020, SNC-Lavalin a inscrit une perte de 965,4 millions $, tandis qu’elle avait déclaré un gain de 328,2 millions $ en 2019. Il faut dire que l’entreprise a poursuivi son plan de restructuration visant à se départir de projets clé en main et ses activités de pétrole et de gaz. La COVID-19 a aussi nui à sa productivité.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.