/news/coronavirus

Cuba prévoit d'avoir fabriqué d'ici août assez de vaccins pour sa population

Cuba prévoit d'avoir terminé «au plus tard en août» la fabrication des doses nécessaires de son vaccin contre le coronavirus pour sa population, avant d'en produire ensuite pour des «pays amis», a annoncé mercredi le président du groupe pharmaceutique d'État BioCubaPharma.

«Au plus tard en août, nous aurons fabriqué les doses nécessaires pour immuniser toute notre population (11,2 millions d'habitants, ndlr), et ensuite nous continuerons d'en produire, afin de les fournir à d'autres pays amis», a déclaré au quotidien Granma le docteur Eduardo Martinez.

AFP

Le scientifique a ajouté que l'île collaborait «avec un groupe de nations (...) afin d'étudier la possibilité de réaliser des études cliniques» des candidats-vaccins cubains et «établir des alliances productives».

La semaine dernière, Cuba a envoyé en Iran 100.000 doses de Soberana 2, son candidat le plus avancé, pour y tester son efficacité. Le pays a aussi eu des contacts à ce sujet avec le Mexique et le Vietnam.

AFP

Selon les autorités scientifiques de l'île, Cuba a la capacité de produire en 2021 100 millions de doses de Soberana 2 et la campagne de vaccination débutera au premier semestre.

Soberana 2 est devenu le 4 mars le premier candidat-vaccin contre le coronavirus d'Amérique latine à entrer en phase 3 des essais cliniques, la dernière avant approbation.

Les essais se déroulent à La Havane avec 44 000 volontaires âgés de 19 à 80 ans.

AFP

Sur les 4 478 ayant déjà reçu la première dose, «seuls quelques sujets ont présenté des réactions adverses comme une douleur à l'endroit de l'injection» ou «un mal-être général», selon Granma.

Sous embargo américain depuis 1962, Cuba a commencé à développer ses propres vaccins dans les années 1980 et aujourd'hui près de 80% des vaccins de son programme d'immunisation sont produits localement.

Fort de cette expérience, le pays travaille sur quatre candidats-vaccins contre le coronavirus: Soberana 1 (en phase 2), Soberana 2, Abdala (qui attend le feu vert pour passer en phase 3) et Mambisa (en phase 1). Un cinquième candidat, Soberana +, est une reformulation du Soberana 1 à destination des personnes convalescentes de la maladie.

AFP

Ces projets utilisent une protéine recombinante, une technique également utilisée par l'entreprise américaine de biotechnologie Novavax.

Le pays communiste reste relativement peu touché par la maladie, avec 63 725 cas, dont 380 décès.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.