/news/politics

La CAQ retire un texte pour vanter son bilan

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

La Coalition avenir Québec a finalement retiré de son site web un texte qualifié «d’un peu vantard» par le premier ministre, François Legault, où un auteur anonyme vantait la gestion gouvernementale de la pandémie de COVID-19.

• À lire aussi: COVID-19 : La CAQ vante son bilan dans un texte

«C’est un texte qui ne partait certainement pas d’une mauvaise intention, mais il ne reflétait pas la nécessaire humilité qu’on doit avoir, je pense, en regardant rétroactivement la dernière année», a admis la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, en conférence de presse, mercredi.

Même si «on a fait de notre mieux [et qu’on] a fait énormément de choses», Geneviève Guilbault a ajouté que «ce n’était pas à notre goût, ce texte-là».

Publié de façon anonyme sur le site du parti, le texte intitulé «Est-ce qu’une autre équipe aurait pu faire mieux?» reprenait des passages de l’ouvrage «Le printemps le plus long» du journaliste Alec Castonguay pour affirmer que «selon la majorité de la population, et la plupart des analystes, la réponse est non».

Écrit au «Je», il dépeignait plusieurs acteurs gouvernementaux comme des «héros», sans aucune mention toutefois des travailleurs de première ligne comme les infirmières ou les préposés aux bénéficiaires.

Son rédacteur fait partie d’une «série d’auteurs à l’interne au parti», s’était contenté de répondre la directrice générale de la Coalition avenir Québec, Brigitte Legault, sans plus de détails.

«Les militants sont là pour s’exprimer, pis bon, effectivement, ce qu’on me dit, c’est que le texte est un peu vantard, [mais] je ne pense pas que c’est mon style [et] j’ai vu sur le site du PQ et sur le site du Parti libéral du Québec des textes vantards par le passé», s’était défendu le premier ministre, François Legault.

Les partis d’opposition avaient toutefois dénoncé le billet en affirmant qu’il prouvait une fois de la plus la nécessité de mettre en place une commission d’enquête indépendante sur la gestion gouvernementale de la pandémie.