/news/coronavirus

La vaccination obligatoire au travail?

Le Journal de Québec

Des entreprises qui voudraient imposer la vaccination à leurs employés devront se préparer à prouver devant un tribunal qu’elles ont suffisamment d’arguments pour justifier cette décision.

« C’est important pour les employeurs d’aller chercher le consentement des employés, un consentement qui est libre et éclairé. C’est un choix personnel de se faire vacciner ou pas », explique Me Marianne Plamondon, spécialisée en droit du travail et de l’emploi.

Le Code civil prévoit d’ailleurs que « nul ne peut être soumis sans son consentement à des soins ».

Toutefois, indique Me Plamondon, un patron pourrait imposer la vaccination s’il peut démontrer qu’il s’agit d’une exigence afin de protéger ses employés et les personnes plus à risque. Il ne pourrait alors le faire que pour les postes où il peut en faire la preuve, ajoute-t-elle.

La question pourrait néanmoins se poser lorsque sera mis en place le plan de Québec, qui veut rendre les doses disponibles sur les lieux de travail dans les plus grandes entreprises. 

Pas de libération

Ceux qui n’auront pas la chance d’en profiter au boulot ne pourront pas compter sur une libération automatique pour aller se faire piquer. Il n’y a aucune obligation légale pour les compagnies, comme c’est le cas lors d’élections.

Les employeurs devront « faire preuve d’ouverture et de bon jugement », suggère le porte-parole au ministère de la Santé Robert Maranda.

Des propos qui font écho à ceux du président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, Karl Blackburn. 

« Jusqu’à présent, tout le monde semble vouloir collaborer, comme en font preuve toutes ces entreprises qui ont levé la main afin de participer directement aux campagnes de vaccination », dit-il.

Au plus fort de la campagne de vaccination, les travailleurs risquent de se bousculer vers d’autres moments comme le soir ou la fin de semaine. 

« Des efforts seront faits afin de rendre disponibles le plus de rendez-vous possible pendant ces plages horaires », assure M. Maranda.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.