/news/world

Népal: enquête sur l'arrivée d'un prince bahreini alpiniste avec 2000 doses de vaccin

Le Népal enquête pour savoir comment un prince bahreini, qui veut grimper sur l'Everest, est arrivé dans le pays avec 2000 doses de vaccin anti-coronavirus sans approbation officielle, ont indiqué les autorités. 

Cheikh Mohammad Hamad Mohammad Al Khalifa, qui est arrivé à Katmandou lundi, avait l'intention de faire don des doses du vaccin AstraZeneca à un village, selon l'ambassade du Népal à Bahrein.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Les doses de vaccin «ont été introduites sans respecter la procédure nécessaire et sans autorisation préalable de notre bureau. Nous menons une enquête et déciderons si elles pourront être utilisées», a déclaré à l'AFP mercredi Santosh K. C., porte-parole du département de l'administration des médicaments.

Le prince et son équipe, qui comprend des membres de la garde royale bahreinie, sont retournés au Népal où ils avaient déjà effectué l'ascension de deux sommets dans l'Himalaya en octobre, le Manaslu (8163 m), huitième sommet le plus haut du monde, et le Lobuche (6119 m).

Les autorités avaient alors accordé une autorisation spéciale au cheikh et à son groupe pour entrer dans le pays, malgré la fermeture des frontières due à l'épidémie de coronavirus.

Le Népal a à présent ouvert ses frontières aux alpinistes, et le prince et son équipe étaient parmi les premiers à arriver.

L'absence des randonneurs et alpinistes étrangers a pesé lourdement sur l'économie de ce pays pauvre où le tourisme représente 8 % du PIB et génère plus d'un million d'emplois selon le World Travel and Tourism Council.

Les alpinistes doivent observer une quarantaine de sept jours et présenter un test négatif avant d'entamer leur expédition.

Le Népal a entamé sa campagne de vaccination en janvier, après avoir reçu d'Inde un million de doses de vaccin AstraZeneca.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.