/news/world

Emprisonnés en Chine: les deux Michael ont peu de chance d’être innocentés

Les deux Canadiens accusés d’espionnage par le régime chinois ont peu de chance d’être innocentés dans les prochains jours durant leur procès, selon un ex-ambassadeur du Canada en Chine.

• À lire aussi: Deux Michael détenus en Chine: les procès commenceront vendredi et lundi

«En Chine, quand on est formellement inculpé, on est trouvé coupable plus de 99 % du temps, a expliqué jeudi Guy Saint-Jacques en entrevue avec Geneviève Pettersen à QUB radio. Ça va être assez expéditif.»

Comme le décrit l’ancien diplomate, il sera difficile pour l’avocat qui défendra Michael Spavor et Michael Kovrig de le faire en toute connaissance de cause.

«Il n’aura pas accès à la preuve parce que les procureurs chinois disent que quand ça implique des cas de sécurité nationale, ils ne veulent pas divulguer des secrets et, donc, la preuve ne peut pas être partagée», a résumé M. Saint-Jacques.

Michael Spavor et Michael Kovrig ont été arrêtés en Chine en 2018, peu de temps après que la haute dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, eut été appréhendée à Vancouver, en Colombie-Britannique, à la demande des États-Unis. Les audiences de Michael Spavor et Michael Kovrig sont prévues respectivement les 19 mars et 22 mars.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.