/news/coronavirus

Ne paniquons pas avec les risques des vaccins

Sécuritaires, les vaccins contre la COVID-19 ? La question est sur toutes les lèvres depuis que de nombreux pays, surtout européens, ont cessé d’administrer le vaccin d’AstraZeneca par crainte d’effets secondaires graves ou de décès. 

En date du 5 mars, Santé Canada a répertorié 1923 cas d’effets secondaires signalés par des gens ayant reçu les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna. On constate que la grande majorité des cas sont sans gravité. 

Un cas suspect de thrombose veineuse d’un homme ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca à Saint-Hyacinthe est sous investigation, mais les statistiques concernant les effets secondaires de ce vaccin, plus récent, ne sont pas encore disponibles. L’Organisation mondiale de la Santé estime néanmoins que le produit d’AstraZeneca est sécuritaire et efficace, tout comme la Santé publique ici. 

Le Journal vous donne l’heure juste sur les risques associés aux vaccins contre la COVID-19. 

DES COMPLICATIONS TRÈS RARES   

2 255 174 doses administrées au Canada    

1709 déclarations d’effets secondaires légers    

214 déclarations d’effets secondaires graves    

0 décès attribuable aux vaccins    

Taux d’effets secondaires graves : 0,009 %   

► Pour tous les vaccins, le taux d’effets secondaires graves déclarés au Canada était de 0,001 % en 2017. Ce taux est donc plus faible que celui observé avec les vaccins contre la COVID-19. Il faut toutefois être prudents pour faire des comparaisons, car l’échantillon concernant la COVID-19 n’est pas encore assez étendu.

NOMBRE D’INCIDENTS RAPPORTÉS   

Santé Canada observe sensiblement le même nombre de rapports d’effets secondaires pour les deux vaccins les plus administrés à ce jour, soit celui de Pfizer/BioNTech et celui de Moderna. Par contre, il y a quatre fois plus d’incidents graves rapportés en lien avec le vaccin Pfizer/BioNTech.


Moderna Pfizer
Effets secondaires sans gravité 820 889
Effets secondaires graves 42 172

EFFETS SECONDAIRES LES PLUS SOUVENT SIGNALÉS   

Douleur au point d’injection 551  

Érythème au point d’injection (rougeur) 439  

Enflure au point d’injection 336  

Chaleur au point d’injection 267  

Réaction au point d’injection 245  

Prurit (démangeaisons) 236  

Paresthésie (chatouillement ou picotement) 227  

Mal de tête 215  

Urticaire (éruptions cutanées) 175  

Prurit au point d’injection (démangeaisons) 172  

Enflure des ganglions lymphatiques 165  

Nausées 159  

Éruptions cutanées 158  

Fatigue 149  

Cellulite au point d’injection 147  

Étourdissements 125  

Fièvre ≥ 38 °C 120  

Hypoesthésie (engourdissement) 119  

Dyspnée (essoufflement) 119  

Frissons 117  

Érythème (rougeur) 111  

Inflammation au point d’injection 108  

Autres réactions allergiques 100  

Induration au point d’injection (durcissement) 97  

Douleurs 97  

Vomissements 90  

Rash au point d’injection 87  

Diarrhée 78  

Tachycardie (pouls rapide) 76  

Arthralgie (douleur aux articulations) 70  

Inconfort à la poitrine 67  

Serrement à la gorge 64  

Myalgie (douleurs musculaires) 64  

Rinçage (rougeurs cutanées) 52  

Malaise (inconfort) 50  

Anaphylaxie 50   

EN COMPARAISON  

Le vaccin contre la COVID-19 vous fait peur ? Rassurez-vous. Vous avez bien plus de chances de mourir de la COVID-19 que d’avoir des conséquences graves après avoir reçu votre vaccin, démontrent les statistiques de Santé Canada. Voici d’autres comparaisons révélatrices. 

0,12 %

Taux de mortalité de la COVID-19 chez l’ensemble des Québécois 


1,3 %

Taux de mortalité de la COVID-19 chez les Québécois infectés, de juillet à septembre 2020 (116 décès sur 8659 cas) 


0,44 %

Taux de mortalité de la COVID-19 chez les Québécois de 60 ans et plus


0,02 %

Taux de mortalité de la maladie d’Alzheimer au Canada en 2019 


0,19 %

Taux de mortalité des maladies cardiovasculaires graves au Canada en 2019 


0,55 %

Probabilité d’avoir un nouveau cancer en 2020 pour les femmes au Québec 


0,66 %

Probabilité d’avoir un nouveau cancer en 2020 pour les hommes au Québec 


0,41 %

Probabilité de subir des blessures graves ou légères dans un accident de voiture en 2019 au Québec 

MÉTHODOLOGIE

Dans la section « En comparaison », les taux de mortalité et les probabilités représentent le nombre d’occurrences répertoriées ou prévues sur l’ensemble d’une population. 

Sources : Santé Canada, Institut national de santé publique du Québec, Société de l’assurance automobile du Québec, Statistique Canada