/news/coronavirus

La COVID n’épargne pas des aînés vaccinés

La Résidence George-L’Allier située à Chertsey est aux prises avec une première éclosion depuis le début de la pandémie et malgré le fait que tous les résidents aient été vaccinés.

Photo Martin Alarie

La Résidence George-L’Allier située à Chertsey est aux prises avec une première éclosion depuis le début de la pandémie et malgré le fait que tous les résidents aient été vaccinés.

Une résidence pour personnes âgées de Lanaudière est aux prises avec une éclosion de COVID-19 qui a occasionné un décès, bien que tous ses occupants aient reçu leur première dose de vaccin.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

« Nous sommes bouleversés, surtout parce qu’on a un décès et une autre personne qui est aux soins intensifs en ce moment. Ici, c’est un petit village, tout le monde est très proche, tout le monde se connaît », raconte François Quenneville, maire de la Municipalité de Chertsey, qui s’occupe aussi de faire le pont entre le Centre intégré de santé et de service sociaux de Lanaudière (CISSS) et la Résidence George-L’Allier.

Depuis le début de la pandémie, c’est la première fois que l’établissement qui a une vingtaine de logements est aux prises avec une éclosion.

Éclosion 

Le 15 mars dernier, un premier cas de COVID a été déclaré dans la résidence. Près d’une semaine plus tard, la direction fait état d’un décès, de cinq personnes à l’hôpital, dont une aux soins intensifs, et de deux cas symptomatiques confinés dans leur appartement. 

Pourtant, l’ensemble des 23 résidents avaient reçu leur première dose de vaccin le 28 février 2021. 

La cause de l’éclosion n’est pas encore officiellement connue.

« On se doute que ce sont des visiteurs, parce que les seules personnes qui rentrent dans la résidence à part notre concierge, qui est négative, ce sont des citoyens », relate le maire et ancien administrateur de la résidence. Une campagne de dépistage a été effectuée dans l’établissement, et tous les autres résidents ont été déclarés négatifs à la COVID-19.

Pas étonnant 

Pour le président de l’Association des microbiologistes du Québec, Christian Jacob, l’éclosion n’est malheureusement pas surprenante. « D’avoir de la transmission malgré la vaccination, c’est attendu. 

Les taux rapportés par Moderna et Pfizer ne sont pas à 100 % même après les deux doses et après deux-trois semaines. Avec une dose, on s’attend à un 80 % d’efficacité », explique M. Jacob.

Ce dernier rappelle que la première dose de vaccin ne permet pas d’être immunisé face à la maladie et qu’il faut continuer de respecter toutes les mesures sanitaires en vigueur pour éviter sa propagation.

Dans la même catégorie