/news/coronavirus

Chine: feu vert aux essais cliniques pour un vaccin à inhaler

Pékin a approuvé le début des essais cliniques pour un vaccin à inhaler contre la COVID-19 co-développé par l'entreprise chinoise CanSino Biologics, a annoncé mardi cette société dans un communiqué.

Cinq vaccins ont déjà reçu en Chine une autorisation conditionnelle de mise sur le marché ou une autorisation d'utilisation en urgence, mais aucun administré par inhalation.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

L'Administration nationale des produits médicaux avait notamment donné son feu vert conditionnel, le mois dernier, à un autre vaccin de CanSino, ouvrant la voie à son utilisation publique.

Le vaccin par inhalation a été développé conjointement avec l'Institut de Biotechnologie de Pékin, a indiqué CanSino dans des documents déposés auprès de la bourse de Hong Kong, ajoutant que sa demande d'essais cliniques avait reçu le feu vert lundi.

Mais l'innocuité et l'efficacité du vaccin restent «sujettes à confirmation» au cours des essais, a-t-elle averti.

À la date du 20 mars, la Chine avait administré 74,96 millions de doses de vaccins contre la COVID-19, selon le site d'analyse Our world in data.

La Chine est sur le point d'alléger les restrictions d'entrée sur son territoire concernant les ressortissants de certains pays, dont les États-Unis, à condition qu'ils aient reçu un vaccin chinois.

Mardi, un responsable du ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué être en «communication étroite» avec plusieurs pays et «disposé à conclure des accords mutuellement avantageux» pour faciliter les voyages transfrontaliers.