/news/society

L’importance d’une fête nationale à Montréal

Marie-Anne Alepin, présidente de la Société St-Jean-Baptiste était de passage à LCN pour parler de l’importance de la fête nationale.

Elle a confirmé que cette année, le gouvernement sera responsable des festivités comme ce que nous avons vécu l’année dernière à la télévision et qu’il allait avoir un spectacle.

Par contre, elle a tenu à préciser qu’il ne faut pas en prendre une habitude.

«On ne parle pas d’un spectacle, un spectacle juste pour rire ou un festival, mais c’est l’ultime spectacle sur la fierté nationale d’un peuple, donc, ce qui est important c’est de poursuivre les traditions et de poursuivre une fête à Montréal de niveau national télévisé », mentionne la présidente.

Elle a ajouté que la coutume et les habitudes sont importantes et que la St-Jean-Baptiste doit être considérée comme un événement en personne, mais aussi télévisuel.

«On ne devrait pas être dans la technique du retrait en ce moment. On devrait toujours bonifier... pas seulement une fête, les artistes on a envie de les voir partout. Donc, on devrait poursuivre cette habitude de faire deux fêtes télévisées ou d’en faire trois. On peut il y a de l’espace à la télévision», souligne Marie-Anne Alepin de la Société St-Jean-Baptiste.