/news/coronavirus

Les impacts de la pandémie sur la santé mentale

Le gouvernement a mentionné depuis les dernières semaines que certaines annonces ont été prises pour tenter d’aider les gens à passer au travers de la crise.

On peut penser au retour des étudiants du secondaire sur les bancs d'école même en zone rouge. Par contre, une grande partie de la population est toujours dans l'obscurité à savoir quand la vie normale va reprendre.

Varda Étienne était de passage à l’émission Denis Lévesque pour parler de la santé mentale.

L’isolement, en raison des mesures sanitaires, affecte beaucoup de gens comme le mentionne l’ancienne animatrice.

«Personnellement, je vais très bien, par contre je ne te cacherais pas que pour les gens qui souffrent de problèmes de santé mentale c’est une période extrêmement difficile.»

Par contre, elle mentionne que la pandémie affecte tout le monde et donc il y a des risques pour l'ensemble des Québécois.

«Ce n’est pas seulement des gens qui souffrent de problèmes de santé mentale à la base. Tu as des gens qui sont tombés en dépression sévère depuis le début de la pandémie. Moi dans mon entourage, il y a six personnes qui se sont suicidées. »

La pandémie a amené son lot de problème. Bien sûr, il y a l’isolement, mais également des perturbations au niveau financier, familial et professionnel.

«Quand tu te retrouves dans un trou noir et tu ne sais pas comment t’en sortir et que tu ne vois pas la lumière au bout du tunnel malheureusement certaines personnes passent à l’acte », rappelle la conférencière

Varda Étienne avait un message d’espoir qu’elle voulait transmettre à l’émission de Denis Lévesque.

«Tous ceux qui sont en détresse en ce moment, c’est un dur moment à passer, mais il y a effectivement une lumière au bout du tunnel, il ne faut pas baisser les bras il ne faut pas désespérer, il y a toujours une façon de s’en sortir.»

Vous traversez des moments difficiles? N'hésitez pas à demander de l'aide: 1-866-APPELLE