/news/culture

Une première pour Guylaine Tremblay

Guylaine Tremblay offrira son premier spectacle solo en carrière, à guichets fermés, au théâtre La Licorne.

Photo d'archives, Chantal Poirier

Guylaine Tremblay offrira son premier spectacle solo en carrière, à guichets fermés, au théâtre La Licorne.

Après une année d’attente imposée par la pandémie, Guylaine Tremblay montera finalement sur scène dès mardi pour livrer le premier solo de sa carrière : Les étés souterrains, une pièce écrite sur mesure par le dramaturge Steve Gagnon. « Enfin », souffle la comédienne. 

L’image risque d’être un tantinet surréelle pour les prochaines semaines. Guylaine Tremblay se produira sur la scène du théâtre La Licorne devant un parterre non seulement masqué, mais délibérément clairsemé. En vertu des nouvelles normes dictées par la Santé publique, seuls 50 spectateurs seront admis à chacune des représentations.  

La comédienne ne le cache pas : elle se serait moquée de quiconque lui aurait dit jadis qu’elle monterait sur les planches dans ces conditions. Mais aujourd’hui, l’idée l’emballe. Parce qu’après deux années loin de la scène, il tarde à Guylaine Tremblay d’y retourner. 

« C’est ce qu’il y a de formidable : l’humain s’adapte à tout. Et entre faire un spectacle avec ces conditions ou ne pas en faire du tout... le choix est facile », avance-t-elle. 

Elle s’apprête ainsi à tenir la vedette de la pièce Les étés souterrains pour une série de 30 représentations initialement prévues l’an dernier. La comédienne y incarnera une femme libre, forte et émancipée qui doit se faire à l’idée que la maladie qui l’afflige effrite peu à peu son indépendance, qui lui est si chère. 

« Mais ce n’est pas du tout misérabiliste », s’empresse de préciser Guylaine Tremblay. 

Impacts insoupçonnés 

Outre les nouvelles normes régissant les tenues de spectacles, la pandémie a également des conséquences souvent insoupçonnées pour les artistes. Guylaine Tremblay raconte que Les étés souterrains sera le tout premier projet de sa carrière auquel ses parents ne pourront pas assister. 

« Ils ont vu tous mes spectacles depuis 37 ans. Mais cette fois-ci, ils ne pourront pas et ça les rend extrêmement tristes. Ils sont âgés, ils n’ont pas encore eu la deuxième dose du vaccin, ils ne veulent pas prendre de chance. Je le comprends très bien et eux aussi... sauf que ça reste particulier », confie-t-elle. 

La comédienne annonce du même souffle que c’est ce vendredi qu’elle recevait sa première dose du vaccin contre la COVID-19. 

« J’étais aussi excitée que si j’allais passer une semaine de vacances dans un Club Med ! » s’exclame-t-elle en riant. 

« Mais il faut le faire. La vaccination massive est la seule façon de se sortir de cette situation et de retrouver une vie normale », ajoute-t-elle plus sérieusement. 


La pièce Les étés souterrains sera présentée jusqu’au 8 mai au théâtre La Licorne.