/sports/homepage

La COVID-19 force le report des séries dans la LHJMQ

Photo courtoisie IFTEN REDJAH, LHJMQ

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) n’échappe pas à la hausse des cas de COVID-19 dans la Belle Province. Après avoir appris qu’un cas avait été déclaré chez les Remparts de Québec ainsi que chez les Olympiques de Gatineau, le circuit Courteau a annoncé samedi que cinq équipes étaient placées en isolement et que le début des séries éliminatoires était repoussé.

Par mesure préventive, l’Océanic de Rimouski ainsi que le Drakkar de Baie-Comeau, contre qui les Remparts ont joué la semaine dernière dans l’environnement protégé de Baie-Comeau, ainsi que l’Armada de Blainville-Boisbriand, adversaire des Olympiques la semaine dernière, ont été placés en isolement le temps que l’enquête épidémiologique de la Santé publique soit complétée.

La LHJMQ a confirmé que le cas des Remparts, tout comme celui des Olympiques, impliquait un joueur.

Tous les joueurs, membres du personnel et officiels qui ont participé aux rencontres impliquant les cinq équipes placées en isolement ont dû se soumettre à un autre test et les résultats pourraient dévoiler d’autres cas positifs dans les prochains jours.

Séries repoussées 

Quatre des cinq formations touchées devaient débuter leurs séries éliminatoires à partir de jeudi prochain, le 8 avril, à l’exception de l’Armada qui a obtenu un laissez-passer pour la deuxième ronde après avoir terminé au deuxième rang de la division Ouest.

La LHJMQ a donc été dans l’obligation de repousser le début de ses séries à une date ultérieure.

Reste à voir maintenant si ces cas auront une incidence sur le format. La LHJMQ pourrait être forcée de revoir son fonctionnement puisque les équipes du Québec devaient disputer une ronde de plus que celles des Maritimes qui, elles, débuteront leurs séries le 4 mai.

«Tous les scénarios sont sur la table», a simplement commenté le directeur des communications du circuit Courteau, Maxime Blouin.

Dernier contact 

Comme le veut la politique de la ligue, l’isolement de 14 jours est calculé rétroactivement à partir de la date du dernier contact.

Dans le cas des Remparts, de l’Océanic et du Drakkar, il a été établi que le dernier contact était jeudi dernier, le 1er avril, lors du match entre Québec et Rimouski. Quant aux Olympiques et l’Armada, ils se sont affrontés le lendemain, le 2 avril.

En théorie, les trois premiers pourraient reprendre l’entrainement à partir du 15 avril tandis que Gatineau et Blainville-Boisbriand, le 16.

La politique oblige également les équipes à obtenir quelques jours d’entrainement avant de reprendre les matchs. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que l’action reprenne avant le 18 ou le 19 avril prochain, au minimum.