/news/coronavirus

COVID-19: Le Québec, moins cancre qu'à première vue?

GEN-COVID-19

Joël Lemay / Agence QMI

Bien qu'il recense – de loin – le plus grand nombre de décès liés à la COVID-19 au Canada, le Québec n'a pas nécessairement souffert beaucoup plus que les provinces de l'Ouest ou que l'Ontario, laisse envisager des données compilées par une professeure de Toronto.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: COVID-19: près de 6000 nouveaux cas en deux jours en Ontario

• À lire aussi: Point de presse des autorités mardi à 17h sur la pandémie de COVID-19

Afin de mieux cerner les ravages réellement causés par la pandémie, la professeure Tara Moriarty s'est intéressée au nombre de décès survenu en trop par rapport à la moyenne des années précédentes, tout en ajustant les données pour exclure les surdoses de drogues, en se basant sur les données de Statistique Canada couvrant de mars à la mi-novembre 2020.

Au cours de cette période, la province s'est retrouvée avec quelque 4586 décès de plus que prévu. Or, le Québec recensait plus de 6685 décès liés à la COVID-19 le 14 novembre. La professeure Moriaty a donc estimé qu'il y a une différence de –1,46 fois entre les décès en excès et ceux liés au virus.

Le phénomène est cependant complètement inversé dans l'Ouest canadien. Ainsi, la Saskatchewan, qui ne dénombrait que 29 de morts dus au SRAS-CoV-2 à la mi-novembre, affichait cependant un taux de surmortalité 10 fois plus élevé avec 293 décès de plus qu'attendus.

Le scénario est similaire dans toutes les provinces à l'ouest du Québec, incluant en Colombie-Britannique. Les provinces de l'Atlantique et les territoires du nord, largement épargné par la pandémie, ont suivi la tendance québécoise de leur côté.

«Je crois que nous avons une pandémie bien plus importante que nous le croyons», a déclaré la Tara Moriarty, professeure à la facultée de médecine de l'Université de Toronto, au «Globe and Mail» en commentant le résultat de ses recherches, publiées sur son compte Twitter au cours de la fin de semaine.

La santé publique québécoise, incluant le directeur national de santé publique Horacio Arruda, ont déjà laissé entendre que le Québec comptait peut-être plus assidument les décès liés à la COVID-19, en tenant moins compte de facteurs de comorbidités qui peuvent avoir joué un rôle dans le décès d'un patient atteint par le virus.

La surmortalité par province, de mars au 14 novembre 2020

Surmortalité /// Décès liés à la COVID /// Taux de différence

Colombie-Britannique: 1650 /// 290 /// 5,69 X

Alberta: 1049 /// 401 /// 2,62 X

Saskatchewan: 293 /// 29 /// 10,1 X

Manitoba: 289 /// 152 /// 1,9 X

Ontario: 4037 /// 3372 /// 1,2 X

Québec: 4586 /// 6685 /// -1,46 X

Atlantique et Nord: 67 /// 76 /// -1,13 X

Dans la même catégorie