/news/coronavirus

Inde: un couvre-feu nocturne imposé à New Delhi

New Delhi a imposé à ses 25 millions d’habitants un couvre-feu nocturne à compter de mardi soir, un jour après que l’Inde a enregistré un nombre record de nouveaux cas de coronavirus.

Ce chiffre vient en effet pour la première fois de dépasser les 100 000 en 24 heures.

Le gouvernement de la capitale indienne a estimé que la « hausse soudaine (du nombre) des cas de COVID-19 » et « le taux élevé de positivité » rendaient nécessaire un couvre-feu nocturne de 22h à 5h jusqu’à fin avril.

Seules les personnes assurant des services jugés essentiels ou celles se rendant aux centres de vaccination seront autorisées à circuler dans les rues dans l’intervalle.

Delhi a enregistré 3 548 nouveaux cas lundi, ce qui reste nettement inférieur au pic de près de 9 000 qui avait été atteint en novembre. C’était à ce moment-là l’agglomération la plus touchée par l’épidémie en Inde, un pays de 1,3 milliard d’habitants.

Mardi soir, après l’entrée en vigueur du couvre-feu dans la capitale, les magasins ont fermé et les vendeurs de rue ont suspendu leurs activités, mais la circulation automobile se poursuivait sur certains axes.

Des habitants de New Delhi ont de leur côté fait part de leurs doutes quant à l’efficacité de cette mesure.

« La plupart des gens qui vont attraper la COVID vont l’attraper dans la journée, quand ils sont dehors », a ainsi dit à l’AFP Arvind Khanna, un consultant financier de 62 ans.

« Delhi est une des villes les plus peuplées du monde. Il n’y a donc aucun moyen efficace (de lutter contre le coronavirus, NDLR). Les gens doivent juste appliquer les règles, porter un masque, utiliser du désinfectant et garder leurs distances », a renchéri Angel Miyamoto, un étudiant de 18 ans.

Le gouvernement indien s’est pour le moment refusé à réimposer un confinement national, comme cela avait été le cas en mars 2020, et ce pour ne pas plomber l’économie.

Mais l’État le plus riche du pays, le Maharashtra, qui inclut Bombay, a décidé dimanche d’avancer de 20h à 19h l’heure du couvre-feu en vigueur, d’appliquer un confinement le weekend, de fermer non seulement les bars et les restaurants, les cinémas, les piscines, les lieux de culte et les lieux publics, mais également les bureaux privés et d’interdire toute réunion de plus de quatre personnes.

Peuplé de 110 millions d’habitants, le Maharashtra totalise en ce moment plus de la moitié des nouveaux cas de coronavirus enregistrés chaque jour sur l’ensemble du territoire indien.

L’Inde est, derrière les États-Unis et le Brésil, un des pays ayant enregistré depuis le début de la pandémie le plus de cas.

Officiellement, 12,7 millions de personnes en Inde ont été contaminées et 165 000 ont péri de la COVID-19.

Mardi, le ministère de la Santé a annoncé que 83 millions de doses de vaccin avaient déjà été administrées, dans le cadre d’une ambitieuse campagne visant à vacciner 300 millions de personnes d’ici à juillet.