/news/politics

O’Toole lancerait une enquête publique sur la gestion de la pandémie

Le chef conservateur Erin O’Toole mettrait sur pied une enquête publique pour faire la lumière sur la gestion «lente et maladroite» de la pandémie par les libéraux s’il était au pouvoir, a-t-il dit mardi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Trop tôt pour se faire des plans d’été, avertit Trudeau

• À lire aussi: Vaccination : Le NPD suggère d'établir des cliniques fédérales

L’enquête publique servirait à «tirer des leçons» de la pandémie afin d’éviter qu’une autre pandémie ne fasse autant de dommage.

M. O’Toole a notamment pointé du doigt le retard du Canada au chapitre de la vaccination, alors que le pays se situe toujours aux alentours de la 45ième position du classement des pays ayant vacciné le plus grand pourcentage de population.

Pour le chef conservateur, il s’agit d’une «honte nationale, spécialement dans un pays aussi fort et prospère que le Canada».

«Cette situation est inacceptable au Canada, notamment pour un membre important du G7. Cela n’aurait pas dû se passer comme ça», a ajouté Erin O’Toole.

«Nous devons remettre le pays sur la bonne voie. Mais quand la pandémie sera finie, nous aurons besoin de réponses, nous devrons savoir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Nous aurons besoin de transparence et d’une responsabilisation absolue.»

La ministre de la Santé Patty Hajdu a déclaré mardi que le gouvernement était ouvert à une analyse approfondie de la réponse du gouvernement lorsque la pandémie sera chose du passé, mais n’a pas voulu se commettre à une enquête publique.

Le chef conservateur presse aussi le gouvernement libéral de nommer un moniteur spécial affilié au Bureau de la vérificatrice générale qui se chargerait de suivre les actions du gouvernement «en temps réel».