/news/coronavirus

Un rebond des cas de COVID à prévoir dès cette semaine

Photo courtoisie

Le nombre relativement stable de nouveaux cas de COVID-19 dans les derniers jours risque de bondir cette semaine en raison des variants qui gagnent du terrain et du ralentissement du dépistage durant le congé de Pâques.

Mardi dernier, plus de 41 000 personnes se sont fait dépister pour le coronavirus. En ce samedi saint, elles n’étaient plus que 24 065.

• À lire aussi: «Fin avril, on va avoir des variants partout»

• À lire aussi: «Quand les enfants rentrent avec le virus, la maison prend feu»

• À lire aussi: Variants : «c’est vraiment comme une nouvelle pandémie»

« La baisse très nette du nombre de prélèvements, ça pourrait être un indicateur de la sous-évaluation du nombre de cas réels », prévient Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. 

C’est pourquoi le bilan COVID de lundi (1252 cas et quatre décès) et celui des derniers jours (entre 1150 et 1300 nouveaux cas) sont à prendre avec un grain de sel, selon l’experte.

Familles en danger 

D’autant plus que les variants continuent de se propager, s’inquiète le cardiologue Éric Sabbah.

Le bilan pourrait atteindre 3000 ou 4000 cas par jour d’ici trois semaines, s’inquiète-t-il sur Facebook en se disant « profondément découragé ». 

La situation lui paraît particulièrement alarmante dans les écoles. 

« Quand les enfants rentrent avec le virus à la maison, toute la maison prend feu. Les deux parents deviennent positifs [...] Ce n’est pas comme la première vague », soutient le médecin spécialiste de l’Hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil. 

Le Dr Sabbah encourage les familles à penser à un « plan de crise ». 

« Ayez tout le nécessaire, soit hydratation saline, Tylenol, Advil, Gravol, saturomètre et moniteur à tension artérielle. Y a-t-il des gens immunisés autour de vous qui pourront aider pour les courses ? »

Les plus touchés 

La Capitale-Nationale, l’Outaouais et Laval sont les plus touchés par les nouveaux variants, plus contagieux que la souche originelle. Ils comptent respectivement 272, 198 et 196 cas de variants détectés sur 100 000 habitants.  

Pendant ce temps, 75 % des Québécois de 65 ans et plus ont reçu une première dose de vaccin ou ont pris un rendez-vous pour ce faire. Jusqu’ici, 18,3 % de la population a été vaccinée. 

– Avec l’Agence QMI