/regional/outaouais

COVID-19 : L’Outaouais peine à contrer la troisième vague

Les nouveaux cas de COVID-19 ont pratiquement doublé au cours de la dernière semaine en Outaouais, forçant les autorités médicales régionales à réorganiser prestement la fourniture de soins de santé en reportant entre autres des opérations jugées non urgentes.

• À lire aussi: Forte hausse des hospitalisations au Québec

• À lire aussi: Québec recule sur plusieurs allègements

• À lire aussi: Vaccination des 60 ans et plus ouverte en Montérégie et en Outaouais

«Nous sommes pour l’instant capables de faire la gymnastique pour récupérer [des lits et du personnel] dans d’autres secteurs, mais la hausse du nombre d’hospitalisations va se poursuivre, c’est inévitable», a statué la présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), France Dumont.

Les autorités médicales régionales souhaitent augmenter à 50 le nombre de lits à l’unité COVID et à 30 le nombre de lits en soins critiques. Toutefois, pour ce faire, quelque 150 opérations non urgentes devront être reportées chaque semaine.

L’Outaouais a atteint mercredi des niveaux inégalés depuis le début de la pandémie avec 178 nouveaux cas et 63 éclosions actives. Trente-huit personnes sont hospitalisées en raison du virus, dont 13 en soins critiques et cinq aux soins intensifs. La région compte 877 cas présomptifs de variants, principalement celui du Royaume-Uni.

Le CISSSO songe même à faire appel à d’autres régions pour la fourniture de services si la situation continue de se dégrader.