/news/law

Le procès de Benoit Cardinal suspendu

Le procès de Benoit Cardinal, accusé du meurtre prémédité de sa conjointe, a été suspendu ce matin parce qu’une personne impliquée a reçu un diagnostic positif à la COVID-19. 

« On se revoit demain, à moins d’indications contraires », a toutefois assuré la juge Johanne St-Gelais au jury de neuf femmes et cinq hommes. 

La magistrate a indiqué aux 14 citoyens que ceux-ci n’avaient pas à s’inquiéter compte tenu de la distance – et des nombreux plexiglas – entre eux et les intervenants de la cour.

Le procès, qui a débuté le 25 mars dernier, en était à sa huitième journée d’audience, sans anicroche. Il est prévu pour une durée de six semaines. 

Sans préciser de qui il s’agissait, la juge St-Gelais a mentionné au jury qu’une « personne a reçu un test positif » et que le procès serait suspendu au moins pour la journée de mercredi.

Cela laissera le temps nécessaire aux personnes qui ont été en contact avec le cas positif d’aller se faire tester.

Si les intervenants reçoivent un résultat assez rapidement, et que celui-ci est négatif, les audiences pourraient reprendre dès demain.

Masque en tout temps 

De plus, à partir de jeudi, toutes les personnes présentes dans la salle d’audience devront porter le masque chirurgical bleu en tout temps. 

C’était déjà le cas pour les médias, les citoyens et les travailleurs sociaux qui assistaient aux audiences, de même que pour les agents correctionnels et les constables spéciaux. 

La juge, les avocats, les jurés, l’accusé, les témoins et le personnel de la cour pouvaient quant à eux enlever leur couvre-visage lorsqu’ils étaient assis à leur place, puisqu’ils sont entourés de plexiglas.

Or, à partir de jeudi, seuls les témoins, qui sont littéralement emmurés dans du plastique, pourront enlever leur masque, sur permission de la juge. 

Cela fait suite aux nouvelles recommandations de la Santé publique pour limiter la transmission et la propagation des variants dans les milieux de travail.