/regional/estduquebec

L'industrie touristique garde espoir

En Gaspésie, sur la Côte-Nord et aux Îles-de-la-Madeleine, les acteurs de l'industrie touristique ne cèdent pas à la panique même si dès jeudi, il sera interdit pour les résidents des zones rouges et oranges de se déplacer vers les zones jaunes.

• À lire aussi: Tourisme: il y a encore de la place pour cet été en Gaspésie

• À lire aussi: COVID-19 à Québec: assouplissements pour aider le milieu hôtelier

• À lire aussi: Tous les Madelinots adultes seront vaccinés d’ici Pâques

«Ca demeure quand même très probable que les gens puissent venir en Gaspésie. L'été c'est très loin encore», a lancé Jean-François Tapp, directeur de courses pour les Évènements Gaspesia.

Dès le 8 avril, il sera interdit pour les résidents des zones rouges ou oranges de se rendre dans les régions au palier jaune, soit la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec.

«Ce que l'on demande c'est de ne pas voyager pour le moment, pour que l'on puisse profiter pleinement de la saison estivale qui s'en vient», a demandé Stéphanie Thibaud, directrice marketing chez Tourisme Gaspésie.

«On ne peut pas prédire l'avenir, mais ceci dit, il n'y a pas lieu de prédire un désastre touristique», a lancé le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.

Mercredi matin, Jean-François Tapp qui organise une course à pied qui se tiendra à Percé en juin a reçu quelques appels: des participants voulaient déjà annuler. Mais l'organisateur leur a conseillé d'attendre.

«En fait, je rappelle aux gens que des annonces, il y en a à chaque semaine. La situation évolue très très rapidement», a souligné celui-ci.

Les différentes associations touristiques seront toutefois forcées de ralentir la promotion.

«On met un frein sur les campagnes d'envergure, mais disons que ça fait un an qu'on revoit nos différents scénarios, disons qu'on s'est habitué à travailler à plus court terme», a souligné Mme Thibaud.

Des élus espèrent que la mesure sera levée à l'approche de la saison touristique.

«S’ils ont des données qui laissent entrevoir certaines difficultés à l'approche de la saison touristique j'ose espérer qu'il y aura des mesures financières pour soutenir l'industrie touristique pour les régions qui en dépendent comme les Îles», a indiqué le maire Jonathan Lapierre.

Mercredi, les acteurs de l'industrie encourageaient les Québécois à réserver, à planifier leurs vacances estivales en zone jaune parce qu'ils sont convaincus qu'ils pourront recevoir des touristes et qu'ils seront aussi très nombreux à visiter leurs régions.

«Je suis persuadée que ce sera une très bonne saison, même meilleure qu'en 2020», a lancé Marie-Ève Cyr, directrice générale chez Tourisme Sept-Îles.