/finance/homepage

Stanley Black & Decker ne déménagera pas sa production en Argentine

Stanley Black & Decker

Photo Francis Halin

Les 200 travailleurs de l’usine de Saint-Hyacinthe du géant américain Stanley Black & Decker ne perdront pas leur emploi au profit d’une usine de fabrication du géant située en Argentine, contrairement à ce qu'a avancé mercredi en journée l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT).

«Stanley Black & Decker peut vous confirmer que la production ne sera pas transférée en Argentine», a indiqué l'entreprise en fin de journée, mercredi, après une sortie de Richard Darveau, PDG de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT), qui avançait le contraire.

Mardi, Stanley Black & Decker a confirmé son intention de mettre la clé sur la porte de son usine de fabrication de meules abrasives neuf ans après l’avoir achetée d’intérêts québécois.

Au Journal, la multinationale avait cependant refusé de dire si la production allait déménager ou non.

«Stanley Black & Decker va transférer à un tiers ses activités de fabrication de Saint-Hyacinthe. Cette décision s’inscrit dans les efforts soutenus de l’entreprise visant à rationaliser ses activités», s'était limitée à dire alors une porte-parole.