/news/coronavirus

Un syndrome qui touche davantage de jeunes

C'est un problème de santé dont on parle peu et qui touche davantage d'adolescents depuis quelques mois: le syndrome de l'intestin irritable. 

• À lire aussi: Le courage et la passion d’un jeune survivant

• À lire aussi: COVID-19: des effets à long terme chez un malade sur trois, montre une étude

Une hausse qui s'explique par le stress, l'anxiété, la dépression vécus par beaucoup de jeunes ces temps-ci.

Pendant 5 ans, Ève Tougas a eu des malaises aux intestins jusqu'à ce que cette gastro-entérologue du CHU Sainte-Justine découvre qu'elle souffre du syndrome de l'intestin irritable. 

«On pourrait expliquer ça comme un nœud dans l'estomac, ça tire, ce n'est vraiment pas confortable», mentionne Ève Tougas, la jeune patiente.

Ce syndrome touche une personne sur cinq dans la population et davantage de femmes.

«Le syndrome de l'intestin irritable, c'est que nos intestins sont plus sensibles, les mouvements qui ne feraient pas mal à quelqu'un en santé qui n'a pas l'intestin irritable, quelqu'un qui a le syndrome du côlon irritable va les sentir, va avoir des crampes» décrit la docteure Véronique Groleau.

Cette maladie peut être développée très jeune, amis également à l’âge adulte.

Le stress, l'anxiété ont affecté le fonctionnement normal du système digestif de plusieurs jeunes pendant la pandémie.

Les gastro-entérologues du CHU Sainte-Justine ont remarqué une augmentation de ce syndrome chez les adolescents au cours des derniers mois.