/regional/troisrivieres

Violence conjugale: un père de famille plaide coupable

Legal law concept image gavel  screen display

Paul - stock.adobe.com

Un homme de 39 ans qui faisait face à une quinzaine de chefs d'accusation en lien avec de la violence conjugale a plaidé coupable, mercredi, au palais de justice de Trois-Rivières.

• À lire aussi: Un nouveau procès pour l'ex-juge Jacques Delisle

• À lire aussi: 36 mois de prison pour son ex-conjoint violent

• À lire aussi: Derek Chauvin a employé une «force létale» disproportionnée, selon un expert

Le père de famille, dont on doit taire l'identité pour protéger celle de sa victime et de leurs enfants, a reconnu s'être livré à des voies de fait sur son ex-conjointe pendant plusieurs années, entre 1998 et 2019.

Il a aussi avoué avoir harcelé la victime de façon à ce qu'elle craigne pour sa vie et celle de ses enfants, s'être livré à un voie de fait simple sur un de leurs enfants et s'être livré à des menaces de mort sur la victime. Il a également plaidé coupable à trois chefs de bris de probation.

Pour tous les autres chefs d'accusation, comme agression sexuelle et voie de fait armé, il a soit été acquitté par manque de preuves, soit obtenu un arrêt conditionnel des procédures.

Les procureurs de la Couronne et de la Défense ont présenté une suggestion commune de trente mois de prison.

Au cours des présentations, le juge Rosaire Larouche s'est adressé à la victime en lui disant qu'en 32 ans de magistrature, c'est une des causes les plus difficiles qu'il a eu à présider, d'abord parce qu'il a senti chez la victime une immense souffrance, mais aussi en raison de la pandémie qui a allongé les délais.

Le juge a pris la cause en délibéré. Il rendra sa décision jeudi matin.