/regional/quebec/quebec

15 000 doses supplémentaires et vaccination de nuit à Québec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

La Capitale-Nationale appuie sur l’accélérateur dans sa campagne de vaccination. Vu l’engouement monstre pour la vaccination sans rendez-vous jeudi, 15 000 doses supplémentaires du vaccin d'AstraZeneca arriveront à Québec dans les prochains jours et le CIUSSS tentera l’expérience de la vaccination de nuit.

• À lire aussi: Explosion des cas à Québec, avec une hausse record de 436 infections

• À lire aussi: Fermeture prolongée des écoles: des parents découragés, mais résignés

• À lire aussi: Mesures d'urgence prolongées et retour du couvre-feu à 20h à Montréal et Laval

«Comme on voit que les gens de 55 ans et plus répondent très bien et veulent se faire vacciner avec AstraZeneca, le CIUSSS a décidé de mettre tout en œuvre pour augmenter le nombre de plages horaires. Nous avons fait une commande de 20 000 doses supplémentaire au ministère», a indiqué jeudi après-midi la directrice de la campagne de vaccination, Patricia McKinnon. Ce sont finalement 15 732 doses qui ont été allouées par le ministère de la Santé. 

Ces vaccins seront distribués au cours des sept prochains jours, des plages horaires étant ajoutées sur la plateforme Clic-Santé sous peu. 

- Plages AstraZeneca disponibles pour les 55 ans et plus:

      - Centre de foires: dimanche, lundi, mardi prochain 

      - Université Laval: lundi, mardi, mercredi prochain 

      - Saint-Raymond: mardi 

      - Baie-Saint-Paul: jeudi      

Vaccination de nuit  

L’expérience d’un quart de nuit se fera aussi dans la nuit de samedi à dimanche à la clinique d’ExpoCité.

«On va voir comment ça va se passer, est-ce que la réponse va être présente? On espère vraiment que les gens à partir de samedi minuit, et ce pour 24 heures, le Centre de foires va être occupé en permanence», explique Mme McKinnon, décrivant l’opération comme étant «l’électrochoc dont la région a besoin pour sortir de la pandémie».

Et pas de souci pour le couvre-feu, le SPVQ a déjà été avisé de l’opération, assure le CIUSSS. La preuve de rendez-vous servira de permis de circuler et la confirmation du rendez-vous de la 2e dose permettra de revenir à la maison.

Avec ces nouvelles disponibilités, le CIUSSS estime atteindre les environs de sa capacité maximale de vaccination, considérant le personnel disponible. Actuellement, environ 1500 personnes travaillent à la vaccination et à la logistique qui l’entoure, ce qui permettrait de vacciner quotidiennement quelque 8000 personnes.

On vise toutefois d’augmenter cette capacité au-delà de 10 000 rapidement. L’appel au recrutement est donc relancé.

«On va faire une mobilisation auprès des travailleurs du CIUSSS qui voudraient exprimer une disponibilité supplémentaire. [...] L’appel est toujours présent aussi aux gens retraités, sans emploi, des gens qui ont une expérience ou un intérêt avec le public, des habiletés informatiques. On cherche de tout», lance Patricia McKinnon.

Écoutez l'entrevue de Mario Dumont avec la directrice de la campagne de vaccination Patricia McKinnon sur QUB radio:  

Succès au sans rendez-vous  

Quant à l’opération sans rendez-vous de jeudi matin, le CIUSSS la qualifie de succès sur toute la ligne. L’ensemble des 1200 coupons donnant accès à une dose dans la journée s’est envolé en 45 minutes environ.

Dès 4h30 du matin, les premières personnes se sont présentées au Centre de recherche CERVO à Québec, dans le secteur Beauport, et à la Salle des Chevaliers de Colomb dans L’Ancienne-Lorette, pour obtenir une place. 

«Ça a très bien été, c'est un pas dans la bonne direction», raconte Marc Bergeron, arrivé vers 5h30 jeudi matin, et qui était parmi les premiers à recevoir la dose du vaccin à 7h30. Il a préféré se présenter jeudi matin que de patienter encore trois semaines.  

Déjà une trentaine d'autos faisaient la file à son arrivée; elles étaient beaucoup plus nombreuses une heure plus tard. «Il y a plus de monde qu'aux files de la SQDC [Société québécoise du cannabis]», blaguait-il. «Je suis heureux, rassuré et prêt à recevoir ma deuxième dose dans quatre mois», a lancé M. Bergeron à la sortie, une demi-heure plus tard.  

Avec rendez-vous dès samedi  

Le CIUSSS poursuivra avec cette méthode, vendredi matin, sur les deux sites du Centre de recherche CERVO de l’IUSMQ et à la salle des Chevaliers de Colomb de L’Ancienne-Lorette. Toutefois, la population devra prendre rendez-vous sur la plateforme Clic-Santé pour les doses qui seront disponibles par la suite, soit à partir de samedi.

– Avec la collaboration d’Elsa Iskander

Dans la même catégorie