/news/coronavirus

Explosion du taux de positivité à Québec

Quebec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Alors que Québec a enregistré son pire bilan quotidien depuis le début de la crise avec 436 nouveaux cas, la santé publique régionale indique que le taux de positivité a explosé dans les centres de dépistage de la Capitale-Nationale, frôlant les 8 %. Le CIUSSS relance d’ailleurs l’appel au dépistage «au moindre doute».

• À lire aussi: Explosion des cas à Québec, avec une hausse record de 436 infections

• À lire aussi: 1609 nouveaux cas de COVID au Québec

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a effectué 5044 tests de dépistage mercredi dans ses centres. Et les premiers résultats n’augurent rien de bon pour la suite. On ne peut plus le nier, le virus circule la pédale au plancher à Québec.

«On atteint 7,9% de taux de positivité pour notre journée d’hier [jeudi]», précise Annie Ouellet, porte-parole du CIUSSS.

À titre de comparaison, le taux de positivité était inférieur à 2% il y a moins de trois semaines à Québec.

Un tel résultat permet de croire que le bilan à plus de 400 cas attendu jeudi midi ne sera pas le seul à atteindre de tel niveau. Surtout que ces 5000 tests réalisés hier ne comprennent pas ceux faits en milieux hospitaliers ou en milieu de vie.

Appel au dépistage  

À la vue de tels résultats, le CIUSSS tenait jeudi à relancer un appel au dépistage. Parce qu’un cas dépisté peut être plus rapidement isolé avant de faire des ravages en propageant le virus.

«C’est important. Si vous avez le moindre doute sur les contacts que vous avez eu ou sur des symptômes que vous ressentez, n’hésitez pas et prenez un rendez-vous. C’est important d’aller vous faire dépister», lance Mme Ouellet à l’attention des gens de la région de Québec, épicentre actuel de la troisième vague.

Le CIUSSS indique pouvoir offrir «dans la majorité des cas» un rendez-vous le jour même. Et les résultats entrent rapidement malgré l’augmentation de la demande dans les laboratoires.

«La majorité des résultats sort dans les premières 24 heures», indique Annie Ouellet, appelant les gens à être vigilants dans leurs activités quotidiennes.

«Il faut être plus vigilant quand on circule. Et c’est important de respecter les mesures, de se laver les mains souvent, etc.»