/news/coronavirus

Près de 6700 morts évitables au Québec

STOCKQMI-COVID-19

Joël Lemay / Agence QMI

Le Québec aurait pu épargner près de 6700 vies fauchées par la COVID-19, si le gouvernement Legault n’avait pas décidé de transférer les patients des hôpitaux vers les CHSLD en sous-effectif chronique.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

C’est le constat que fait l’Institut économique de Montréal (IEDM) dans une note économique publiée jeudi, déplorant le «terrible bilan» dans les établissements de soins de longue durée.

Selon le bilan établi par l’IEDM en date du 1er mars, 75 % des décès causés par la COVID-19 au Québec sont survenus au sein des CHSLD, alors qu’ailleurs dans le monde, les bilans dans les établissements semblables sont beaucoup moins lourds.

«À titre comparatif, les centres de soins de longue durée comptaient pour 43 % des décès en France, 34 % au Royaume-Uni, et 28 % en Allemagne», a indiqué par communiqué Peter St. Onge, coauteur de la publication.

«Si les décès attribuables à la COVID-19 au Québec étaient distribués d'une façon similaire à ce que l'on observe dans ces trois pays, ce sont entre 5800 et 6700 aînés en moins qui auraient succombé au coronavirus», a analysé M. St. Onge, qualifiant d’«erreur» la décision de Québec de transférer les patients des hôpitaux vers les CHSLD.

En raison du manque de personnel dans ces établissements, «de meilleurs services de soins à domicile auraient pu permettre d'éviter en partie la situation que le Québec a connue», a soutenu Maria Lily Shaw, coauteure de l’étude, pointant du doigt le temps d’attente dans les hôpitaux pour se faire soigner.

«Aucun autre pays riche en Occident ne connaît un tel problème», a fait valoir l'économiste.