/finance/homepage

Un financement pour favoriser l’intégration des travailleurs étrangers

Office

garagoncilo - stock.adobe.com

Grâce à un financement de 2 millions $ du ministère, Microcrédit Montréal a annoncé jeudi la relance d’un programme visant à favoriser l’intégration des travailleurs étrangers.

«Ce soutien du gouvernement du Québec permettra de donner un coup de pouce important aux nombreuses entreprises québécoises en quête de travailleurs qualifiés», a déclaré par voie de communiqué Indu Krishnamurthy, directrice générale de Microcrédit Montréal.

La relance du programme Professionnels formés à l'étranger (PFÉ) fait suite à un financement de 2 millions $ octroyé par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Mis en place par Microcrédit Montréal, il permet d’offrir des prêts, allant jusqu’à 15 000 $, pour accélérer la reconnaissance des compétences des travailleurs.

«Le Québec ne peut pas se permettre de se passer du talent des personnes qui ont été formées à l'étranger et qui ne peuvent pas travailler dans leur domaine parce que leurs qualifications ne sont pas reconnues chez nous», a quant à lui noté le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

L’organisme à but non lucratif se targue d’avoir pu aider au-dessus de 10 000 personnes au cours de ses 30 années d’existence.