/sports/homepage

Caufield ne perd pas de temps

Rarement les débuts professionnels d’un jeune espoir dans la Ligue américaine auront suscité autant d’intérêt et Cole Caufield n’a pas déçu à son premier match avec le Rocket de Laval, vendredi soir, lors d’une victoire de 5 à 3 sur les Marlies, à Toronto.

• À lire aussi: Cole Caufield signe un contrat de trois ans

• À lire aussi: À VOIR: Bergevin se prononce sur tous les dossiers chauds

• À lire aussi: Marc Bergevin dévoile son plan à 4 étapes

Le plus récent gagnant du trophée Hobey-Baker a récolté deux buts et une mention d’aide à son premier match sous les ordres de Joël Bouchard. Il a d’ailleurs marqué le filet vainqueur, en milieu de troisième période.

Utilisé en avantage numérique au deuxième engagement, Caufield a inscrit le Rocket au pointage avec un retentissant tir sur réception. Quelques minutes plus tard, le jeune attaquant de 20 ans s’est fait complice sur la réussite du capitaine Xavier Ouellet.

Caufield était utilisé sur un trio complété par Jordan Weal et Yannick Veilleux. Voulant l’utiliser avec deux vétérans de la formation, l’entraîneur-chef a vu juste.

Un autre ancien choix de première ronde du Canadien de Montréal a fait des dégâts dans cette rencontre, alors que Ryan Poehling a aussi fait secouer les cordages. Veilleux a quant à lui complété la marque dans un filet désert.

Kenny Agostino, pour les Marlies, a récolté deux buts et une aide. L’ancien du Rocket et Kalle Kossila ont été les seuls à déjouer Charlie Lindgren, qui a bien fait devant la cage des Lavallois avec une performance de 27 arrêts.

Le Rocket et les Marlies ont à nouveau rendez-vous samedi, toujours à Toronto.