/news/currentevents

Deux jeunes pêcheurs disparus: ils ne vivent que pour trouver leur fils

Les recherches pour trouver deux jeunes pêcheurs disparus en novembre dans le lac des Deux Montagnes reprennent samedi après avoir été mises sur pause cet hiver. Les familles implorent le public d'être vigilant pour aider à mettre fin à leur pénible épreuve.

• À lire aussi: Pêcheurs disparus: les recherches suspendues pour la nuit

• À lire aussi: Jeunes pêcheurs disparus : «Nos fils nous ont été arrachés par la vie»

• À lire aussi: Disparitions des pêcheurs: des bénévoles localisent «des masses» au fond de l’eau

« Faut que je le retrouve, c’est vital. Je vais au lac à toutes les semaines, j’ai besoin d’y aller, parce que c’est là que son corps est. [...] S’il était au cimetière, j’irais au cimetière, mais là, il est dans le lac. Quand j’y vais, je me sens plus proche de lui », laisse tomber Christian Paquin en pensant à son fils Antoine.

C’est une simple partie de pêche entre amis qui aurait coûté la vie à Antoine Paquin et à Dylan Auger, 22 ans. Les deux comparses se seraient vraisemblablement noyés après être partis en chaloupe, le 14 novembre dernier.

« Pour nous, retrouver leurs dépouilles, c’est plus qu’important. On veut pouvoir faire notre deuil. On veut nos enfants, soutient Judith Besner, la maman de Dylan. C’est mon fils unique, c’est l’amour de ma vie. »

Deux croix érigées en l'honneur des disparus ont été déposées en bordure du lac des Deux Montagnes.

Photo tirée de Facebook

Deux croix érigées en l'honneur des disparus ont été déposées en bordure du lac des Deux Montagnes.

Des mois difficiles  

Les derniers mois ont été particulièrement difficiles pour les deux familles. Elles sont toujours incapables de tourner la page sur ce drame, sans les corps.

« Il n’y a personne d’autre que nous qui peut comprendre ce qu’on vit. On s’est beaucoup parlé, on savait qu’on pouvait compter les uns sur les autres », ajoute Mme Besner. 

L’arrêt des recherches à la mi-décembre, en raison de la météo et du lac qui gelait, a aussi été un coup dur pour eux. 

« Ce n’est pas facile à entendre quand on se fait dire que c’est la nature qui va nous les ramener », avoue Christian Paquin.

L’embarcation où prenaient place les deux jeunes pêcheurs a été trouvée au cours des recherches, ce qui donne un point de départ pour la reprise de celles-ci. 

« Ils ont probablement voulu retourner au quai, c’est peut-être une mauvaise manœuvre. En tout cas, ils n’ont pas chaviré, mais c’est la chaloupe qui s’est remplie », explique M. Paquin.

Antoine Paquin.

Photo tirée de Facebook

Antoine Paquin.

Bénévoles et drones  

Dès 7 h samedi matin, des embarcations avec plusieurs bénévoles à leur bord sillonneront les eaux du lac des Deux Montagnes avec l’objectif de trouver Antoine et Dylan, dont les corps pourraient avoir remonté à la surface à la suite de la fonte des glaces. Des drones seront mis à contribution. La Sûreté du Québec sera également présente. 

« On a divisé plusieurs secteurs pour les recherches. Ça ne sera pas évident, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il va falloir être très méticuleux, mais on fait ça pour les deux familles », indique Guy Lapointe, président de l’Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage.

« On n’aura probablement jamais les réponses à ce qui est arrivé, mais les retrouver va nous permettre d’avancer un peu. Au travers de ça, on aura rencontré des gens incroyables qui sont venus aider », souligne Éric Labrecque, beau-père de Dylan, ajoutant que les deux familles ont été touchées par l’aide reçue. 

Dylan Auger.

Photo tirée de Facebook

Dylan Auger.

Appel à la vigilance  

Un appel à la vigilance est aussi lancé aux riverains et aux plaisanciers du lac.

« Il serait important pour nous que les gens jettent un coup d’œil sur l’eau et sur les berges. S’ils observent quelque chose de suspect, ils n’ont qu’à le signaler au 911 », conclut M. Paquin.