/regional/troisrivieres/mauricie

Le prince Philip était venu à Trois-Rivières

Le prince Philip, décédé vendredi à l’âge de 99 ans, avait visité Trois-Rivières en compagnie de la Reine Elizabeth II en 1959 lorsque le couple royal s’était rendu à l’inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent.

• À lire aussi: Justin Trudeau attristé par le décès du prince Philip

• À lire aussi: Le prince Philip est mort à 99 ans

• À lire aussi: EN IMAGES | Les Britanniques se recueillent devant le palais de Buckingham

Le navire Britannia s’était arrêté à Trois-Rivières qui célébrait alors ses 325 ans de fondation.

Et la visite avait très mal commencé, le prince Philip ayant violemment heurté le quai lorsqu’il avait décidé de prendre la barre du yacht royal pour les manœuvres d’accostage, entraînant des dommages importants aussi bien au navire qu’au quai.

«On l’a entendu frapper, mais on ne savait pas quoi dans le temps», a raconté Robert Beaubien, qui se trouvait alors tout près pour assister à l’arrivée des visiteurs de marque.

«Ça a bougé dans les maisons sur la terrasse Turcotte», a-t-il ajouté.

Le reste de la visite s’était toutefois mieux déroulé avec le défilé dans les rues de la ville de la Reine et du duc d’Édimbourg.

«Et là ils partent en limousine avec escorte. Ils vont faire la rue des Forges qui est la grande rue commerciale. Ils vont faire le boulevard Saint-Louis qui est le grand boulevard de la bourgeoisie et ils vont revenir par la rue Laviolette qui est la rue des quartiers ouvriers», a relaté l’historien François Roy.

René Saint-Onge avait 12 ans à l’époque et faisait partie de la foule qui s’était pressée le long du parcours.

«Il y avait bien du monde, des premiers ministres, il y en avait plusieurs», se rappelle-t-il.

L’ancien premier ministre québécois Maurice Duplessis avait alors accueilli le couple royal lors de cette visite.

L’ex-premier ministre fédéral, Jean Chrétien, entretenait par ailleurs une bonne relation avec le prince consort. Lui qui vient de perdre son épouse Aline après 63 ans d’union est bien placé pour comprendre l’épreuve que traverse la Reine, qui avait épousé le Prince Philip il y a 74 ans.

«Ça sera dur pour la Reine, mais elle est une femme courageuse. Elle l’a montré depuis son accession au trône», a notamment témoigné M. Chrétien.

Dans la même catégorie