/finance/homepage

Québec bonifie ses aides pour soutenir les entreprises affectées par la COVID-19

Economie Pierre Fitzgibbon

Photo d'archives

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, a annoncé vendredi la bonification de l’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM).

Les mesures additionnelles, destinées à «atténuer davantage les difficultés rencontrées par les entreprises en raison du resserrement récent des consignes sanitaires», entrent en vigueur dès vendredi pour les entreprises visées par un ordre de fermeture, a indiqué le ministre par communiqué.

Parmi les ajustements, notons que les entreprises offrant un service de traiteur ont été ajoutées dans la catégorie des restaurateurs, avec rétroaction possible jusqu'au 1er janvier dernier.

Ainsi, les entreprises bénéficieront d’une prolongation du moratoire jusqu'au 1er septembre 2021 pour le remboursement du capital et des intérêts liés aux aides financières accordées.

Elles recevront également une compensation pouvant atteindre jusqu’à 10 000 $ pour les frais de fermeture d'un restaurant ou d'une salle d'entraînement.

«Ce soutien additionnel s'applique aux entreprises se qualifiant à l'AERAM et vise à appuyer les établissements qui avaient récemment repris leurs activités, mais qui ont dû les cesser suivant un ordre de refermeture dans le contexte de la pandémie de la COVID-19», a-t-on précisé.

Les établissements qui ont été fermés plus de 180 jours auront droit à un soutien additionnel correspondant à une contribution non remboursable équivalant à un montant maximal de 45 000 $, soit 15 000 $ par mois.

Par voie de communiqué, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) s’est dite satisfaite de ces annonces qui «répondent aux demandes de la FQM» et donneront «un répit plus que nécessaire» aux entreprises touchées par la crise sanitaire.