/news/coronavirus

Atteint de la COVID et mort à 22 ans

PH-Instagram

Photo tirée de Facebook

Une enquête du coroner a été ouverte à la suite du décès d’un jeune homme de 22 ans atteint de la COVID-19, qui a été découvert sans vie cette semaine dans son appartement de Saint-Jérôme, dans les Laurentides.

Lou Couture aurait été découvert inanimé dans son lit par son colocataire, selon nos informations. 

Le week-end dernier, il avait mentionné sur sa page Facebook qu’il souffrait d’une forte fièvre. Il croyait toutefois que son état s’améliorait. 

« De mon cerveau fiévreux, à vous ; bonnes Pâques », avait-il écrit, samedi.

Le lendemain, le jeune homme a répondu à un ami qui s’inquiétait pour lui qu’il commençait à aller mieux.

« À ce point, j’assume que c’est le COVID. Mais c’est pas si pire, ça a été rough pendant deux trois jours », avait-il commenté.

Il est décédé quelques jours plus tard. 

Le coroner enquête  

Le CISSS des Laurentides a confirmé hier au Journal le décès d’une personne de 22 ans, déclarée positive à la COVID-19, résidant sur son territoire. Une enquête du coroner tentera d’établir si le décès est lié au virus.

Rencontré hier à son domicile, le père de Lou Couture a dit préférer attendre les conclusions de l’enquête avant de commenter la mort.

Si le lien avec la COVID-19 s’avère, M. Couture deviendra la 10e victime du virus âgée de moins de 30 ans dans la province, selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec. 

En début de semaine, une ado de 16 ans est décédée des suites du virus. Il s’agit de la plus jeune victime québécoise depuis le début de la pandémie.

Le décès de Lou Couture a semé la consternation dans son entourage. Il était notamment reconnu pour son humour et sa vivacité d’esprit.

Une star d’impro  

Le jeune homme était grandement apprécié dans le milieu de l’improvisation. Les témoignages de ses anciens coéquipiers et compétiteurs ont rapidement déferlé sur les réseaux sociaux.

« C’était la star de l’équipe d’impro. Il avait une personnalité marquante, que l’on n’oublie pas », nous a confié son ami du secondaire Samuel Marchante Escobedo.

Le chanteur Émile Bilodeau, qui partage sa passion pour l’impro, lui a aussi rendu hommage.

« Merci pour ta gentillesse, ton humour et ton écoute. Ce soir, je chante pour toé », a-t-il publié sur son mur Facebook.

Même des enseignants de l’École polyvalente Saint-Jérôme ont joint leur voix aux jeunes afin d’honorer leur ancien élève.

« C’était quelqu’un de forte gueule, sûr de ses opinions, curieux, geek dans le bon sens. Il était déjà plus mature que les autres enfants de son âge. Ce n’est pas pour rien qu’il était président de l’association étudiante, il ralliait bien du monde », nous a raconté Martin Dubé, son ancien professeur de français.

« Je vais m’ennuyer de lui qui me disait qu’il m’aimait tous les jours », a témoigné Elexsis Vandel, qui partageait avec son ami une grande passion pour les jeux vidéo.


Dans son dernier rapport, jeudi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux note que la forte hausse de cas observée dans la dernière semaine « se concentre chez les personnes de moins de 70 ans, et en particulier chez les 18 à 39 ans (+47 %) ».