/news/coronavirus

Des régions plus vaccinées que d’autres

GEN-COVID-19

Photo d'archives, Agence QMI

En pleine troisième vague de COVID-19, le taux de vaccination est inégal d’une région à l’autre du Québec.

• À lire aussi: Nouveau sommet pour la vaccination

• À lire aussi: La vaccination sans rendez-vous toujours aussi populaire

Certaines ont été priorisées, dont Montréal, ce qui fait que le nombre de doses administrées par habitant y est plutôt élevé. 

D’autres secteurs affichent également un taux de vaccination élevé, dont ceux qui sont peu peuplés comme la Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine.

La Montérégie et les Laurentides sont les régions où le moins de vaccins ont été administrés, au prorata de la population.

Depuis le 1er avril, 34 000 doses qui étaient d’abord destinées à Montréal ont été redistribuées vers d’autres régions, dont l’Outaouais et la Capitale-Nationale, durement frappées par la troisième vague.

Globalement, près de 20 % des Québécois ont reçu au moins une injection. 

NOMBRE DE DOSES ADMINISTRÉES ET POURCENTAGE DE LA POPULATION

En date d’hier 

  • Montérégie 251 408 (16 %)
  • Laurentides 106 599 (17 %)
  • Abitibi-Témiscamingue 26 089 (18 %)
  • Chaudière-Appalaches 76 608 (18 %)
  • Lanaudière 96 728 (18 %)
  • Outaouais 70 834 (18 %)
  • Bas-Saint-Laurent 37 899 (19 %)
  • Capitale-Nationale 141 213 (19 %)
  • Laval 89 680 (20 %)
  • Mauricie et Centre-du-Québec 102 831 (20 %)
  • Nord-du-Québec 9337 (20 %)
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean 54 855 (20 %)
  • Montréal 521 814 (25 %)
  • Estrie 85 953 (26 %)
  • Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine 30 115 (33 %)
  • Côte-Nord 31 223 (34 %)
  • Nunavik 5935 (45 %)
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James 13 669 (80 %)

BEAUCOUP DE FIOLES EN BANQUE

« Les vaccins ne dorment pas dans les congélateurs », martelait cette semaine le ministre de la Santé Christian Dubé.

Lorsqu’on compare le nombre de doses que Québec a en banque avec le nombre qu’il réussit à administrer chaque jour, on constate pourtant que des centaines de milliers de fioles sont bel et bien... au congélateur.

Selon le ministre, cela s’explique par un grand nombre de vaccins reçus dans les derniers jours, et le délai de plusieurs jours nécessaire avant que les doses soient distribuées dans tous les centres de vaccination.


DONNÉES LES PLUS À JOUR

*En date du 8 avril 2021

  • Doses reçues 2 358 095
  • Doses non administrées 603 346
  • Doses administrées 1 754 749
  • Proportion des doses administrées 74 %