/news/politics

Le NPD veut se démarquer du Parti libéral, qui joue dans sa cour

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a tenté en clôture de congrès devant ses militants de dépeindre son parti comme étant réellement campé à gauche, contrairement aux libéraux de Justin Trudeau, qu’il accuse d’être à la solde des plus riches.

• À lire aussi: Congrès libéral: un discours à saveur électorale pour Justin Trudeau

• À lire aussi: Un salaire minimum fédéral à 20 $, votent les militants du NPD

• À lire aussi: Les libéraux de Trudeau en congrès avant de possibles élections

Jagmeet Singh est tombé à bras raccourci sur son rival libéral sur à peu près tous les sujets, dont sa gestion de la pandémie.

«Nous ne sommes pas tous dans le même bateau. Nous sommes tous dans la même tempête. Certains d'entre nous sont sur des yachts et certains d'entre nous dans des canots de sauvetage qui fuient. Les libéraux se rangent du côté de ceux des yachts», a lancé M. Singh en anglais.

Il a accusé les libéraux de protéger les intérêts des grandes compagnies pharmaceutiques et pétrolières.

S’adressant aux étudiants, un segment de l’électorat qu’il courtise inlassablement, M. Singh a promis qu’il allait annuler leurs dettes d’études.

«Alors que les libéraux ont annulé la dette des entreprises, les néo-démocrates annulent la dette des étudiants. Alors que les libéraux profitent du dos des étudiants, les néo-démocrates supprimeront les intérêts sur la dette étudiante. Lorsque les libéraux prennent des décisions, les riches en bénéficient et vous en payez le prix. C'est mal», a-t-il dit en anglais.

Le NPD à la rescousse

Le chef néodémocrate s’est félicité d'avoir, selon lui, forcé le gouvernement Trudeau à être plus généreux durant la pandémie. Il a affirmé que c’est le NPD qui a fait grimper la Subvention salariale d’urgence à 75 % du salaire initial, et que c’est encore lui qui a fixé le montant de la Prestation canadienne d’urgence à 2000 $.

Dans un contexte où le Parti libéral se tourne vers la gauche, Jagmeet Singh a tenu à mettre en relief ce qui différencie les rouges des oranges.

Or, les militants des deux partis ont adopté des propositions similaires au cours du weekend, et non les moindres : création d’une assurance-médicaments, mise en place d’un Revenu de base garanti (RBG), investissements massifs dans une relance verte, et une taxe sur les ultra-riches.

Singh condamne le «Québec bashing»

Avec un seul député au Québec, les néodémocrates auront une pente abrupte à remonter pour retrouver le lustre que leur avait conféré la «vague orange» en 2011, alors que Jack Layton se trouvait à la tête du parti.

Jack Layton

Photo Agence QMI, Joêl Lemay

En entrevue à LCN après son discours, Jagmeet Singh a souligné son amour pour le français et a dit vouloir condamner le «Québec bashing» et les propos orduriers du professeur de l’Université d’Ottawa Amir Attaran.

Les résolutions plus controversées du NPD, comme l’abolition de l’armée, la modification du drapeau du Canada pour y inclure une symbolique autochtone ou encore l’opposition frontale à la Loi sur la laïcité de l’État du Québec, avaient été écartées dès le début du congrès par la direction du parti. La décision a déplu à des militants qui y ont vu une tentative de restreindre le débat.