/regional/quebec/chaudiereappalaches

Les soins intensifs sur le point de déborder dans Chaudière-Appalaches

Les soins intensifs sont à la veille d’un débordement dans Chaudière-Appalaches, alors que 85 % des lits désignés pour la COVID-19 sont présentement occupés. 

• À lire aussi: Voyez les secteurs de Québec et Lévis les plus touchés par la flambée des cas

• À lire aussi: Des régions plus vaccinées que d’autres

Les hospitalisations ont quant à elles légèrement augmenté à l’Hôtel-Dieu de Lévis, où 20 patients (+3), dont cinq aux soins intensifs (-), sont désormais traités pour des complications liées à la COVID-19.  

Rappelons qu’au pire de la première vague, seulement 10 personnes étaient hospitalisées simultanément dans la région en raison du virus. 

Le délestage est donc sérieusement envisagé dans la région.

Si la région a enregistré 220 nouvelles infections samedi, la direction de santé publique a rapporté 244 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire dimanche, fracassant un triste record pour une troisième journée consécutive pendant que la situation de Québec semble s’améliorer. 

Près de 14 000 cas ont désormais été rapportés au sud de la Vieille capitale depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 1357 personnes contaminées – soit environ 10% de tous les cas – l’ont été dans les huit derniers jours 

Baisse de cas à Québec 

La Capitale-Nationale, de son côté, a droit à un bref répit. Si les 331 nouveaux cas recensés demeurent toujours très élevés, il s’agit d’une diminution de près de 20% par rapport à la veille. À ce jour, 27 600 individus ont contracté le virus à Québec. 

L’ensemble des hospitalisations de la région est cependant demeuré stable dans les dernières 24 heures, avec 69 patients. Toutefois, deux personnes de plus ont été transférées dans les unités de soins intensifs, pour un total de 15. 

Pour une troisième de suite, on rapporte deux nouvelles victimes du virus, portant le compte à 1033 décès depuis mars 2020. 

Des plages horaires disponibles   

Les différents gouvernements continuent de rappeler depuis les dernières semaines que l’une des façons de combattre l’augmentation de cas de COVID-19 est d’aller se faire vacciner. Pourtant, dans la région de Chaudière-Appalaches, il reste encore plusieurs places dans les deux centres qui offrent la vaccination.

Tant du côté du centre des congrès de Lévis qu’à l’hôtel Georgesville de Saint-Georges, les citoyens peuvent prendre rendez-vous pour aujourd’hui.

«Présentement les équipes sont très inquiètes, on n’a pas vécu ce nombre de cas élevé dans Chaudière-Appalaches. On se prépare à faire face à une hausse d’hospitalisation, une hausse jamais vue du nombre de cas, donc la situation est extrêmement préoccupante présentement», Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Vaccination de nuit 

Par ailleurs, la Capitale-Nationale a mené sa première opération de vaccination de nuit, samedi soir, entre 21h et 5h, au centre Expo Cité. Il s’agissait d’une première au Québec.

Les 950 places disponibles pour obtenir le vaccin d’AstraZeneca pour les personnes de 55 ans et plus se sont envolées en un rien de temps. Si bien que le CIUSSS compte bien répéter l’expérience. 

« Cette mobilisation de la population est remarquable et fait en sorte que nous pourrons envisager de répéter l’expérience ultérieurement, notamment lors les arrivages de doses seront plus importants », a fait savoir Mélanie Otis, porte-parole de l’organisation. 

D’ailleurs, « la réponse de la population de la Capitale-Nationale est excellente » concernant la réception pour le vaccin AstraZeneca. Un total de 31 386 personnes ont pris rendez-vous pour obtenir leur première dose d’ici le 17 avril. Mais il reste encore quelques milliers de places à combler au courant de la semaine. 

Du côté de Portneuf et de Charlevoix, l’entièreté des 780 rendez-vous a été prise pour obtenir le vaccin anglais aux centres Rolland-Dion et à l’aréna de Baie-Saint-Paul, mardi et jeudi prochain.