/news/coronavirus

QS suggère une période de 4 heures payées pour se faire vacciner

Alors que la campagne de vaccination rejoint progressivement la population active, Québec solidaire (QS) demande au gouvernement d'agir pour accorder quatre heures de congé payé à tous les travailleurs et travailleuses afin de se faire vacciner contre la COVID-19.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Montréalais de 55 ans et plus: aucune attente pour se faire vacciner au Palais des congrès

• À lire aussi: Tous les travailleurs du milieu de la santé et des services sociaux appelés à se faire vacciner

«En temps d'élection, les employeurs ont déjà l'obligation de libérer leurs employés pour faire leur devoir citoyen. En temps de vaccination, la même logique devrait s'appliquer! Le ministre Dubé n'arrête pas de répéter qu'on doit prendre la plage de vaccination qui nous est offerte sans rouspéter, mais ce n'est pas tout le monde qui a cette flexibilité au travail», a mentionné Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole du parti en matière de santé.

Cette exigence pour les employeurs pourrait être imposée par décret ou en amendant rapidement la Loi des normes du travail.

Selon des informations reçues par Québec solidaire, des membres du personnel de la fonction publique ont reçu la semaine dernière un courriel de leur employeur les invitant à se faire vacciner sur leurs heures personnelles ou en prenant un congé maladie.

«Ce n'est pas tout le monde qui en aura besoin, mais ça peut faire toute la différence pour certains!», a ajouté le député de Gouin.

Plusieurs entreprises ont déjà annoncé leur intention de le faire. C’est le cas de Bureau en gros et la Banque de Montréal, qui offriront 3 heures de congé aux salariés et salariées qui souhaitent se faire vacciner.

La Saskatchewan et l'État de New York ont pour leur part prévu des amendements législatifs afin de permettre aux travailleurs et travailleuses d'aller se faire vacciner sans soucis.