/news/currentevents

EN IMAGES | Dur lendemain de veille dans le Vieux-Montréal

La manifestation contre le couvre-feu qui s’est transformée en casse s’est soldé une centaine de contraventions et sept arrestations en vertu du Code criminel, mais a surtout laissé beaucoup de dégâts sur son passage.

• À lire aussi: EN IMAGES | Vieux-Montréal: couvre-feu à 20h sous haute tension

• À lire aussi: Montréal: plusieurs dizaines de personnes pour manifester contre le couvre-feu

De nombreux commerces du Vieux-Montréal, dont des restaurants, ont vu leur vitrine fracassée au courant de la nuit. 

C’est le cas au restaurant Helena, fermé depuis des mois, comme plusieurs autres restaurants.

«C’est un espèce de mille-feuilles depuis le début de la pandémie. On ajoute des couches, continuellement des couches [d’ennuis]. On trouve que ça, ce n’était pas nécessaire», a expliqué Daniel Loureiro, fils et gérant de la propriétaire du Helena. «Ça fait six mois qu’on est fermés, depuis le 1er octobre, on est complètement fermés! On manque un peu de solidarité visiblement ce matin», déplore-t-il.  

Une personne qui réside au-dessus de l’établissement a même craint que les casseurs n’entrent dans son immeuble, provoquant beaucoup d’anxiété chez elle.

Des feux ont été allumés dans des poubelles ou dans des bacs de recyclage. Des sacs à ordures ont été lancés, éventrés un peu partout dans le quartier historique. 

Le secteur de la Place Jacques-Cartier a aussi été touché, endroit où a commencé la manifestation vers 20h pour rapidement dégénérer avec l’allumage de feux d’artifice. 

Capture d'écran TVA Nouvelles

Trois autobus de la STM ont été visés par les casseurs et légèrement endommagés par des projectiles lancés vers les véhicules. 

Personne n’a été blessé. 

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a réagi lundi matin. 

«Des débordements comme ceux d’hier soir dans le Vieux-Montréal ne peuvent être tolérés. On a le droit d'exprimer nos désaccords, mais on doit le faire dans le plus grand respect des règles sanitaires en vigueur. Merci aux policiers du SPVM pour leur intervention», a indiqué Mme Guilbault sur Twitter. 

Commentaire similaire pour la mairesse de Montréal, qui a qualifié le grabuge d’«inacceptable». 

«Le grabuge observé dans le Vieux-Montréal hier soir est absolument inacceptable. La fatigue liée à notre lutte contre la COVID-19 ne justifie en rien la destruction de biens publics et le non-respect des règles. Nous devons demeurer solidaires et nous serrer les coudes», a-t-elle indiqué aussi sur Twitter. 

Dans la même catégorie