/sports/homepage

Victoire de Montréal 4 à 2 contre Toronto

Martin Chevalier / JdeM

«Notre équipe a parfois été très bonne, mais aussi parfois déroutante.» En une petite phrase, Marc Bergevin avait bien résumé cette saison du Canadien. Contre la meilleure équipe de la division Nord, le Canadien a choisi de montrer son bon côté.

• À lire aussi: Victor Mete réclamé par les Sénateurs

• À lire aussi: Erik Gustafsson s’amène à Montréal

• À lire aussi: Du renfort en défensive pour le Canadien; Victor Mete au ballottage

Défait à ses trois derniers matchs, le CH a triomphé des Maple Leafs de Toronto 4 à 2, lundi, au Centre Bell. Avant son passage en sol montréalais, les Leafs avaient gagné six matchs d’affilée et neuf de leurs dix derniers.

Au cours de cette période, Auston Matthews et Mitchell Marner avaient terrorisé les gardiens adverses avec respectivement 16 points (10 buts, 6 passes) et 12 points (2 buts, 10 passes).

Le temps d’un soir, Matthews et Marner n’ont pas trop rugi. Oui, Matthews a marqué son 32e but de la saison sur une passe de son fidèle complice. Mais à l’exception de ce jeu en deuxième période, les deux canons des Leafs n’ont pas fait trop de bruit.

Encore Danault 

Le silence relatif de Matthews et de Marner est attribuable à un très fort match de Phillip Danault. Le Québécois a gagné sa confrontation contre Matthews, qui a marqué son unique but alors l’unité de Nick Suzuki était sur la patinoire.

«C’est mon pain et mon beurre. J’aime ce rôle, celui de jouer contre les gros trios, a noté Danault. Je suis heureux, mais pas satisfait.»

Dominique Ducharme a eu la main heureuse en plaçant Paul Byron à la droite de Danault et de Tomas Tatar. Byron a bien joué défensivement en plus d’obtenir des passes sur les deux buts de Tatar.

À la ligne bleue, Jeff Petry et Joel Edmundson ont aussi fait leur boulot contre le premier trio des Maple Leafs.

La rapidité d’Anderson 

Une équipe fragile, comme c’était le cas pour le CH après trois revers, aurait pu respirer nerveusement en fin de deuxième période. Quand John Tavares a créé l’égalité 2 à 2, on croyait que les visiteurs allaient poursuivre sur leur lancée.

Mais Josh Anderson a changé les plans de l’équipe de Sheldon Keefe en marquant son 15e but de l’année. Moins de deux minutes après le but de Tavares, Anderson a une fois de plus montré sa grande rapidité en décampant après un tir bloqué par le défenseur Brett Kulak. Le gros ailier a battu Jack Campbell d’un bon tir des poignets alors qu’il entrait en territoire adverse à toute vitesse.

«C’était important de rebondir, a dit Anderson. Surtout après notre dernier match contre les Jets. Nous avions abandonné Jake [Allen]. Il a très bien joué ce soir [lundi]. Les Leafs ont poussé en deuxième, mais nous avons fait assez de bonnes choses pour l’emporter.»

Au sujet d’Allen, le gardien originaire du Nouveau-Brunswick a repoussé 23 tirs pour signer sa deuxième victoir seulement à ses onze (2-5-4) derniers départs.

Ce qu’on a remarqué... 

Avant les renforts

Xavier Ouellet glissera encore dans la hiérarchie de l’équipe à la ligne bleue. Quand Jon Merrill et Erik Gustafsson termineront leur quarantaine obligatoire de sept jours, Ouellet devrait retourner sur l’escouade des réservistes ou il renouera avec son titre de capitaine du Rocket de Laval. À son quatrième match cette saison avec le CH, Ouellet s’est bien débrouillé à la droite d’Alexander Romanov.

La fin d’une séquence

Jack Campbell a les yeux sur le poste de gardien numéro un à Toronto. En l’absence de Frederik Andersen, l’Américain a réalisé un record de la LNH en remportant ses 11 premiers départs de la saison. Mais il y a toujours une fin à une belle histoire. L’ancien choix de premier tour des Stars de Dallas a subi son premier revers de l’année en donnant trois buts.

Plus de stabilité

Jeff Petry avait besoin d’un changement. Dominique Ducharme l’a reconnu en le replaçant avec son partenaire des premières semaines de la saison, Joel Edmundson. C’était le bon choix. Petry et Edmundson ont joué un fort match sur le plan défensif en contrant le trio d’Auston Matthews, Mitchell Marner et Alex Galchenyuk. Àvec 26 min 46 s, Edmundson a été le défenseur le plus utilisé chez le CH.

Un en deux

Blanchi à ses quatre matchs précédents en supériorité numérique (0 en 9), le Tricolore a enfin marqué. Nick Suzuki a touché la cible durant une punition à Zach Bogosian.

Phillip Danault : un rôle ingrat mais apprécié 

Jake Allen répétait des clichés pour décrire ses sentiments après une première victoire en quatre départs. Mais pour parler de Phillip Danault et de son impact contre les gros trios de l’équipe adverse, l’ancien gardien des Blues est redevenu loquace.

«Phil n’a pas un rôle facile. C’est un travail que peu de joueurs veulent. Il affronte toujours les meilleurs. Il aime ça. Il retire une fierté à limiter leurs chances de marquer. Il n’a pas toujours de gros chiffres sur le plan offensif puisqu’il se sacrifie défensivement. À mes yeux, il s’agit d’un des boulots les plus difficiles de la LNH.» – Jake Allen

Dans l’ombre de Joel Edmundson, qui a joué près de 27 minutes, Alexander Romanov a aussi offert un très bon match à la gauche de Xavier Ouellet. Le Russe de 21 ans a mené l’équipe avec sept mises en échec.

«Romanov s’améliore. Il devient plus confiant. C’est ce que tu veux voir d’un jeune joueur. Il travaille très fort. Quand il est robuste, il a un impact. Les gros noms de l’autre côté n’aiment pas ça jouer contre lui » – Josh Anderson

Depuis la fracture au pouce droit de Brendan Gallagher, il y a un trou important à l’aile droite aux côtés de Phillip Danault et Tomas Tatar. Au quatrième match sans Gallagher, Paul Byron a reçu le mandat de remplacer Gallagher. « Ti-Paul » a passé son premier test avec deux passes et du jeu inspiré contre la dangereuse unité d’Auston Matthews, Mitchell Marner et Alex Galchenyuk.

«Paul est un gars rapide, c’est son gros atout. Il peut jouer au sein de tous les trios. Il peut contrer la rapidité des gros trios. Il est solide comme joueur» – Phillip Danault

Après trois revers d’affilée, Phillip Danault a qualifié ce gain contre les Maple Leafs de victoire de caractère.

«C’était Important pour nous de rebondir. On savait qu’on traversait une période creuse. On a montré du gros caractère. On s’est ressaisis. C’est réellement une grosse victoire de caractère. Jake [Allen] a aussi fait de gros arrêts.» – Phillip Danault