/sports/homepage

Erik Gustafsson s’amène à Montréal

Erik Gustafsson espère qu’il pourra relancer sa carrière chez le Canadien de Montréal. Le défenseur suédois, acquis lundi des Flyers de Philadelphie en retour d’une sélection de septième tour en 2022, se dit ravi de passer au Tricolore.

• À lire aussi: Victor Mete réclamé par les Sénateurs

• À lire aussi: En direct: date limite des transactions LNH 2021

• À lire aussi: Une blessure effrayante pour un ancien joueur du CH

Les Flyers retiendront par ailleurs 50 % de son salaire. Gustafsson doit devenir joueur autonome sans compensation au terme de la campagne.

«Je suis très excité de cette opportunité, a-t-il dit à TVA Sports au même moment où le club confirmait la transaction. Montréal est une grande organisation et je suis fier d’en faire partie.»

«J’entrevois de belles performances en vue des séries.»

Celui qui a connu une saison à tout casser en 2018-2019 avec les Blackhawks de Chicago, lorsqu’il a récolté 60 points en 79 matchs, n’a pu faire mieux que 10 points en 24 sorties dans la ville de l’amour fraternel, cette saison, avec un temps d’utilisation moyen de 17 min 24s.

Repêché en deuxième ronde par les Oilers d’Edmonton en 2012, l’athlète de 6 pi a inscrit 29 buts et obtenu 129 points en 245 rencontres en carrière avec les Blackhawks, les Flames de Calgary et les Flyers.

«J’ai apprécié mon séjour à Philadelphie, mais je vois d’un bon œil l’opportunité qui s’offre à moi. Je pense être capable de regagner ma confiance et retrouver l’aplomb que j’avais à Chicago.»

Le vétéran de 29 ans souhaite mettre à profit ses habiletés offensives avec sa nouvelle formation.

«Ce qui définit mon jeu, c’est que j’aime transporter la rondelle en incursion. Jeff Petry est bon offensivement et j’aimerais jouer comme lui. J’essaie de garder les choses simples dans mon territoire et alimenter les attaquants sur l’échec avant.»

«Ils aiment conserver la rondelle et se porter à l’attaque à Montréal. Je pense que je cadre avec ce style. Ça m’emballe et je pense que ce sera amusant.»

Au moment d’écrire ces lignes, Gustafsson n’avait par parlé à Marc Bergevin de vive voix. On ignore quand il pourra faire ses débuts avec le Bleu-blanc-rouge.

Bergevin avait également acquis Jon Merrill des Red Wings de Detroit, dimanche, en retour de Hayden Verbeek et d’un choix de cinquième tour en 2021.