/news/world

Des restes humains dans une valise abandonnée

Des restes humains ont été découverts dans une valise abandonnée dans une rue de la capitale libanaise, Beyrouth, durant le week-end.  

Les policiers ont trouvé dans la valise deux mains et deux jambes ensanglantées, a rapporté lundi «L’Orient-Le Jour». 

Cette affaire sordide a fait ruer dans les brancards les services de sécurité, en bouclant le périmètre avant d’enclencher une enquête. 

Le corps serait celui d’une Éthiopienne, selon les premiers éléments de l’enquête préliminaire, a ajouté le quotidien libanais. 

De nombreuses femmes étrangères, notamment éthiopiennes, travaillent au Liban souvent comme employés de maison, sont victimes de maltraitance. 

Durant la dernière année, le Mouvement antiraciste, une organisation de défense des droits humains, a dénombré 14 meurtres d’employées de maison.