/news/law

Prison à vie pour avoir poussé quelqu’un devant un métro

COURTOISIE

Un homme qui a tué un étranger en le poussant devant un métro en marche à Toronto, en 2018, a reçu lundi une peine de prison à perpétuité sans aucune chance de libération conditionnelle avant 14 ans.

• À lire aussi: Le Québec est la seule place où il est permis de casser des vitres

• À lire aussi: Pas de remise en liberté pour ce prédateur sexuel

• À lire aussi: Six mois de prison pour une gardienne qui a battu un bébé

Chargé de l’affaire, le juge John McMahon a qualifié de «méprisable» l’acte de John Reszetnik, 56 ans, ont rapporté plusieurs médias locaux.

Les faits se sont déroulés le 18 juin 2018, autour de 10 h du matin, à la station Bloor-Yonge du métro torontois. Reszetnik a poussé devant un train un homme de 73 qui lui était complètement étranger, Yosuke Hayahara, avant d’aller calmement se chercher un breuvage au restaurant McDonald’s le plus près.

De retour sur la scène de son crime, le quinquagénaire a accosté un pompier en lui disant « je suis celui qui l’a poussé, maladie mentale». Reszetnik a confié avoir pensé que l’homme était le propriétaire de son appartement, lui qui avait tout récemment quitté son logement.

Reszetnik, qui avait délibérément choisi de quitter son précédent appartement et qui avait un autre endroit où vivre, a rapidement dit regretter son geste. Au moment de son arrestation pour voies de fait graves, il a plutôt insisté pour être jugé pour meurtre.

M. Hayahara a quant à lui été pris entre le wagon et le mur de la station. Il a pu être sorti de sous le véhicule, mais est finalement décédé à l’hôpital d’un traumatisme thoracique à impact contondant.