/regional/saguenay

Saguenay–Lac-Saint-Jean: bientôt de retour en zone rouge ?

La situation est redevenue préoccupante au Saguenay–Lac-Saint-Jean avec une nouvelle hausse des cas de COVID-19 observée depuis plusieurs jours, pouvant laisser craindre un passage de la région en zone rouge.

• À lire aussi: Des restaurateurs découragés : de nombreux clients de zones rouges en zone orange

• À lire aussi: La COVID-19 se répand partout au Bas-Saint-Laurent

• À lire aussi: Un vaccin pour les plus de 55 ans, les hôpitaux toujours sous tension

Près de 107 cas ont ainsi été confirmés dans la région au cours des trois derniers jours.

Et les variants sont également très présents au Saguenay–Lac-Saint-Jean, représentant les deux tiers des contaminations au Québec. Environ 45 % des cas déclarés sur la journée de dimanche étaient d’ailleurs des personnes atteintes par l’un des variants.

«On voit que la tendance à la hausse dans les derniers jours en termes de cas actifs, en termes d’éclosions», a expliqué le directeur régional de la Santé publique, le docteur Donald Aubin.

Cette situation préoccupe également la ministre responsable de la région, André Laforest.

«Je suis très inquiète avec la hausse des cas en fin de semaine», a-t-elle notamment déclaré.

Le nombre de cas par 100 000 citoyens au Lac-Saint-Jean inquièterait fortement le gouvernement avec un taux de 208,2 dans la MRC Maria-Chapdelaine et de 138,8 dans celle du Domaine-du-Roy.

Andrée Laforest a ainsi présidé lundi une séance du comité de coordination régional où siègent plusieurs élus et le docteur Aubin. Les discussions ont alors porté sur diverses hypothèses, dont celle de passer en rouge des secteurs plus problématiques à l’intérieur même de la région.

Ce comité n’aura toutefois pas la décision finale, mais démontre que le Saguenay–Lac-Saint-Jean est actuellement surveillé.

«Je vais discuter avec le docteur Aubin, a déclaré la ministre Laforest avant cette rencontre. Si on change de couleur, est-ce qu’on met toute la région dans une autre couleur? Est-ce qu’on change de couleur? Peut-être pas non plus. On est rendu à la fin du marathon. Allez vous faire vacciner. C’est important. On est rendu à la fin. Et on va essayer de garder notre couleur orange.»

Le directeur régional de la Santé publique n’est cependant pas un partisan de cette division des milieux avec la situation actuelle.

«Le potentiel de propagation plus rapide est plus élevé au Saguenay qu’au Lac-Saint-Jean. De là à dire de faire une séparation entre les milieux, actuellement, je ne suis pas convaincu qu’on aurait un effet positif en raison du nombre de variants qui sont en train de s’installer et de prendre place au Saguenay», a statué le Dr Aubin.

Les données des prochains jours seront donc cruciales, la situation pouvant changer rapidement avec l’effet des variants.

Une entreprise infectée 

Quatre cas positifs de variants ont également été confirmés au sein de l’entreprise de spectacles Québecissime.

Les personnes infectées, toutes originaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean, se portent bien et ont des symptômes peu prononcés ou sont asymptomatiques.

Un dépistage a été demandé de façon préventive auprès de la cinquantaine d’autres employés de la compagnie, dont tous les résultats se sont avérés négatifs.

Aucun spectacle n’étant à l’horaire jusqu’en mai prochain, tous les employés de Québecissime sont en télétravail.

Des analyses plus poussées sont menées par la Santé publique afin d’établir la souche des variants en cause.